L’échec est souvent associé à un manque de compétence ou à un niveau d’intelligence plus bas que la moyenne. En vrai, ce n’est pas toujours le cas. Dans bien des situations, c’est même bien le contraire.

Publicité

Si vous avez raté votre test de conduite, laissez le désespoir de côté, car il existe une explication judicieuse à cet échec.

Des causes plutôt surprenantes

Une étude a été menée par la société d’assurance automobile Privilge DriveXpert, avec la collaboration de 1564 personnes possédant un permis de conduire britannique. Les résultats de l’étude et l’analyse des différentes données montrent qu’il existe plusieurs liens de causalité à la réussite de l’examen de permis. Parmi ces causes se trouvent être le QI, la profession et le poste occupé ainsi que les compétences de chaque candidat.

Publicité

L’équation est plutôt simple. Plus vous avez de facilité à réussir aux examens académiques, plus vous aurez du mal à obtenir votre permis de conduire du premier coup. D’après les experts.

Les résultats ont permis d’éclaircir plusieurs points. Par exemple, il a été établi que les personnalités plus créatives, comme celles qui s’intéressent à l’art, sont plus avantagées face aux personnes plus rationnelles. Toute personne axée mathématique et science, aura beaucoup de mal à réussir son examen de conduite du premier coup.

ccarlstead, Flickr

L’analyse des résultats a montré que 59 % des conducteurs sans compétences académiques soit 6 personnes sur 10 réussissaient à obtenir leur permis dès la première tentative.

Publicité

Paradoxalement, les conducteurs avec des compétences académiques et des qualifications professionnelles intéressantes avaient seulement 50 % de chance de réussir dès le premier essai. Selon les spécialistes, l’esprit plus pratique et moins analytique des personnes avec moins de compétences serait à l’origine de cette facilité.

Pour illustrer ces résultats, les chercheurs se sont approfondis dans les paramètres entrant en jeu dans l’étude. Par exemple, 39 % seulement des propriétaires ou des chefs d’entreprises réussissent du premier coup. Un pourcentage quelque peu meilleur, soit 47 %, concerne les étudiants en postgraduation ou les personnes qui occupent un post de manageur d’entreprise.

Un échec plutôt rassurant

« Ne pas réussir au test de conduite à la première tentative peut sembler être un échec insurmontable pour un nouveau conducteur. », selon le rapport délivré par Privilege DriveXpert.

Publicité

D’après la même source, un lien existerait donc entre le niveau d’étude, les compétences professionnelles et le nombre de tentatives dont un candidat peut profiter avant d’obtenir son permis de conduire. Mais il y a plus surprenant encore. En effet, même la filière d’étude et la localisation des candidats et futurs conducteurs joueraient un rôle.

Les étudiants et spécialistes d’art ont plus de chances en comparaison aux âmes plus scientifiques, selon une déclaration du Dr Lee Hadlington, maître de conférences en psychologie à l’Université de Montfort.

« Les personnes qui n’ont pas de formation et de qualification académique stricte et formelle ont plus de facilité avec les compétences dites procédurales. Le contrôle du moteur et la coordination entre les gestes manuels et les mouvements de l’œil sont des compétences clés dans la réussite du test de permis de conduire. », a-t-il déclaré au Daily Mail.

La directrice de Privilege DriveXpert, Charlotte Fielding, a tenté de rassurer les nouveaux conducteurs. « Ce n’est pas la capacité de conduire, déterminant le résultat d’un premier test de permis, qui est le facteur qui oriente le profil du conducteur. Les principales compétences sont acquises avec l’expérience et de nombreuses années de conduite. »

Publicité

Pour récapituler, il est possible de dire que cette étude a réussi à établir un lien probable entre le niveau d’étude, les compétences et le succès professionnel avec les chances d’obtenir un permis de conduire en accusant le moins d’échecs possible. De ce fait, plus personne n’aura à déprimer pour avoir raté son permis du premier coup, cela peut être signe d’intelligence.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>