De tout temps, les figues sont adulées pour leur chair naturellement douce et leur abondance en minéraux, notamment en calcium et en potassium. Elles ont fait, jusque-là, le bonheur des végétaliens et des végétariens en tant qu’aliment végétal, et des consommateurs observant un régime sain, puisqu’elles sont considérées comme substituts du sucre et sont utilisées dans une multitude de recettes.

Publicité
Publicité

Ce qui suivra ne sera sans doute pas apprécié par les adeptes de ce fruit à l’histoire peu ou pas connue….

Au plan botanique, une figue est en réalité plus une fleur inversée qu’un fruit. Ces fleurs s’épanouissent dans le « fruit » non mûr en forme de figue qui mûrit plus tard pour devenir le fruit que nous apprécions tellement.

Publicité

En raison de leur nature mi-plante, mi-fruit, les figues n’obéissent pas aux méthodes conventionnelles de pollinisation comme le vent ou les abeilles. Et c’est à partir de là que tout pourrait se gâter. Il s’agit de l’histoire de la guêpe et du figuier.

En effet, lorsque la figue est pollinisée, la guêpe femelle y pond ses œufs. Et alors qu’elle rampe à l’intérieur, ses antennes et ses ailes se détachent et elle périt dans le fruit qui finit par utiliser une enzyme appelée « ficine » pour décomposer la carcasse de l’insecte pollinisateur et la transformer en protéines.

Publicité
Publicité
Pourquoi les figues ne sont pas un aliment végétarien - nourriture, nature, insolite - Small, nourriture, fruits, figues
Itoparra/Pixabay

Une fois que des larves sont nées, les mâles, souvent sans ailes, se frayent un passage en mâchant la figue avant de fertiliser les nouvelles guêpes devenues femelles à leur tour.

Ces dernières sortent alors de la figue, prêtes à répandre le pollen de celle-ci, vers un autre figuier en répétant le même cycle, en aidant à la reproduction du figuier et en pondant leurs propres œufs.

Cependant, il est fort intéressant et surtout important pour les âmes sensibles d’apprendre que les guêpes pondent leurs œufs dans les figues « mâles », tandis que les figues que nous consommons sont des figues femelles. Mais de temps en temps, il arrive qu’une guêpe femelle rampe accidentellement dans une figue femelle où, faute d’espace, elle est incapable de pondre ses œufs et finit par s’éteindre, coincée dans le fruit.

Le fin mot de l’histoire est qu’à la base, la figue se nourrit de la guêpe et en fait une partie du fruit, ce qui nous amènerait à reconsidérer la caractéristique purement végétarienne de cet aliment.

Publicité
Publicité

En dépit de son mode de reproduction qui pourrait sembler peu commode, il n’en demeure pas moins que les figues aussi bien fraîches que sèches offrent, sans conteste, une panoplie de vertus et d’utilisations qui en font un solide allié de notre santé.


Publicité