Alors qu’ils parcourent notre univers depuis près de 70 ans maintenant, les astronautes ne peuvent évidemment pas se passer de leur combinaison spatiale volumineuse, généralement de couleur pâle.

Publicité

Pourtant, il en existe qui arborent des teintes bien différentes, mais les plus connues restent sans aucun doute celles d’un blanc immaculé que des astronautes tels que Neil Armstrong et ses deux coéquipiers Buzz Aldrin et Michael Collins ont porté lors de leur mission sur la Lune.

La question qui se pose alors est celle de savoir pourquoi ces dernières sont blanches la plupart du temps, car contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela est loin d’être le simple fruit du hasard…

Publicité

Une tenue qui a toute son utilité

Lourde à porter et visiblement très peu confortable, le port d’une combinaison spatiale est certes très désagréable, mais obligatoire pour tous les astronautes, et pour cause !

Celle-ci est spécialement étudiée pour assurer leur sécurité en cas de chocs.

En effet, si quelque 200 petits astéroïdes s’écrasent chaque jour sur notre planète, ils ne causent cependant aucune perte humaine et très peu de dégâts matériels.

Publicité

Par contre, dans l’espace, les météorites se déplacent par milliers et à une vitesse tellement importante (de l’ordre de 42 km/s) que la moindre collision entre un fragment de roche spatiale et un être humain causerait inévitablement sa disparition.

De plus, c’est ce même scaphandre qui maintient les astronautes en vie en leur offrant une atmosphère artificielle semblable à celle qui règne sur Terre.

Dénué d’oxygène, d’eau et de pression atmosphérique, nous savons que l’espace ne peut pas fournir aux terriens les ressources dont ils ont besoin pour survivre, contrairement aux équipements spatiaux qui eux, leur permettent de respirer tout à fait normalement.

Publicité

Enfin, il est fabriqué dans divers matériaux comme l’aluminium, le teflon ou le kevlar de telle sorte à protéger les individus du froid glacial, mais également de la chaleur de plomb.

Compte tenu des températures extrêmes que connaît notre galaxie, qui peuvent aisément varier entre -160 degrés à l’ombre et 120 degrés au soleil, il aurait physiquement été impossible de supporter des environnements aussi rudes plus d’une demi-fraction de seconde !

Robert Markowitz, DoDLive

Une teinte délibérément choisie par les experts

Pour ce qui est de la couleur des combinaisons, celle-ci dépend grandement du type de mission à laquelle les astronautes sont affectés.

Publicité

Ainsi, contrairement à ce que l’on peut penser, les toutes premières se voulaient argentées et il en existe actuellement des oranges, des bleues et celles que l’on ne présente plus aujourd’hui, des blanches.

Mais si nous avons la nette impression que ces équipements sont le plus souvent blancs, c’est parce qu’ils sont de mise durant les voyages spatiaux les plus importants, mais surtout les plus spectaculaires (donc les plus suivis par les téléspectateurs et les plus repris dans les films hollywoodiens)

Les combinaisons orange par exemple, appelées ACES (« Advanced Crew Escape Suit ») sont portées lors d’activités dites intravéhiculaires, autrement dit pendant les missions où les astronautes n’ont pas à sortir de la navette.

Publicité

En revanche, les scaphandres blancs, surnommés EMU (« Extravehicular Mobility Unit ») sont utilisés durant les sorties extravéhiculaires.

Créés par la NASA, ils sont adoptés en cas de sortie sur la Lune (puis sur n’importe quelle autre planète lorsque nous aurons enfin l’occasion d’y marcher) pour deux raisons principales.

En premier lieu, les combinaisons blanches, à l’inverse de celles d’autres couleurs, réfléchissent la lumière et, à fortiori, la chaleur.

Publicité

Au regard de l’intensité des rayons cosmiques présents dans l’espace, il va sans dire que l’utilité d’un uniforme pareil n’est plus à prouver.

Aussi, au milieu de l’opacité de l’univers, le blanc reste la teinte la plus apparente, ce qui permet à chaque astronaute d’être parfaitement visible par les autres.

Publicité

Partagez l'article

>