Les mythes presque paranormaux qui existent par dizaines autour du chat ont la vie dure et sont apparus il y a maintenant plusieurs siècles, au moins depuis que l’Égypte Antique a décidé d’en faire des divinités à part entière.

Publicité

Ainsi, nous avons tous entendu au moins une fois dans notre vie qu’ils auraient 9 vies différentes, qu’en croiser un de couleur noir porte malheur, qu’ils peuvent voir les mauvais esprits ou encore que quoi qu’ils fassent, ils retomberont automatiquement sur leurs pattes sans même se blesser.

Si certaines de ces affirmations sont de simples superstitions, d’autres en revanche, comme son atterrissage parfait, sont totalement vraies et sont même expliquées par la science aujourd’hui…

Une légende que partiellement réelle

Tout d’abord, il faut savoir que non, le chat ne retombe pas toujours sur ses pattes sans aucune égratignure, bien au contraire.

D’après les statistiques effectuées par les experts animaliers, la première cause d’accidents (et de mortalité) des chats domestiques n’est pas forcément les collisions avec des véhicules comme on pourrait le penser de prime abord, mais avant tout les chutes des hauts balcons, qui, malheureusement, leur coûtent des blessures très graves, parfois même irréversibles.

D’ailleurs, ces incidents dramatiques sont tellement fréquents que les vétérinaires sont allés jusqu’à leur donner un surnom : le « syndrome du chat parachutiste ».

Par contre, ce qui est vrai, c’est qu’ils sont munis d’un excellent sens de l’équilibre d’une agilité exceptionnelle, ce qui leur permet d’avoir des réflexes hors du commun et de survivre sans trop de mal à des chocs extrêmes, là où un autre être vivant aurait sans aucun doute été considéré comme étant un véritable miraculé.

Tamba Budiarsana, Pexels

De ce fait, ils auront effectivement tendance à arriver sur leurs quatre pattes quand ils tombent de haut, et ce de manière tout à fait naturelle qui plus est.

À la différence des autres animaux (mais également des êtres humains) qui perdent totalement le contrôle lors d’une chute, les chats ont la capacité de corriger instinctivement leur posture, même en pleine cascade, de telle sorte que ce soit leurs pattes qui touchent le sol en premier lieu.

Un phénomène tout à fait naturel

Pour comprendre comment se déroule la glissade de nos amis les félidés, il suffit de la visionner au ralenti.

 

 

Alors qu’ils ne peuvent éviter la sensation de déséquilibre au tout début, ils se redressent rapidement grâce à ce que l’on appelle le « réflexe de redressement du chat », une capacité qu’il possède dès la naissance, mais qui se développe définitivement aux alentours de sa 7e semaine.

Notons par ailleurs que leur corps est de surcroît spécialement conçu pour amortir les chutes et atterrir de la meilleure manière qui soit.

Dotés de pas moins de 30 vertèbres (contre 24 chez l’être humain), leur colonne vertébrale est étonnamment souple, ce qui leur confère une mobilité particulièrement importante, sans compter la flexibilité et la résistance des articulations de leurs membres inférieurs.

Aussi, leur oreille interne, leurs yeux ainsi que leurs moustaches leur permettent de visualiser en une fraction de seconde et avec précision la distance qui sépare leur corps du point de chute exact, raison pour laquelle ils ne tardent pas à pivoter et à se retrouver les pattes toujours face au sol.


Partagez l'article

>