fbpx

Pourquoi la Grande Tache rouge de Jupiter rétrécit-elle


Pourquoi la Grande Tache rouge de Jupiter rétrécit-elle - sciences-et-technologies, espace - Terre, système solaire, Sens de rotation, Planète géante gazeuse, Planète géante, Ouragan, Œil nu, Mythologie romaine, Latitude, Jupiter (planète), Grande Tache rouge, Frottement, Exoplanète, Équinoxe, énergie, Cyclone, Composition chimique, Atmosphère terrestre, Atmosphère de Jupiter
NASA/SwRI/MSSS/Gerald Eichstädt/Seán Doran/Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Plus grosse planète du système solaire, Jupiter est plus volumineuse et plus massive que l’ensemble de ses semblables réunies, ce qui pourrait expliquer le choix de son nom qui fait référence au dieu romain qui gouverne la terre et le ciel.

Grâce à sa grande brillance, cette gigantesque planète gazeuse peut être observée à l’œil nu la nuit dans le ciel. Il faudrait néanmoins utiliser des appareils sophistiqués afin de repérer les récentes modifications survenus sur sa surface…

Encore peu connue

La Grande Tache rouge, un ouragan plus grand que la Terre et suffisamment puissant pour séparer les petits ouragans qui se laissent entraîner dedans, représente l’une des spécificités les plus reconnaissables de l’atmosphère de Jupiter et de la totalité du système solaire.

Ce phénomène anti-horaire crée des vents dont la vitesse peut atteindre les 480 km/h. Observée depuis 1830, voire peut-être 1660, cette caractéristique a longtemps nourri la fascination et la curiosité des scientifiques.

Cette tache reste encore assez méconnue de nos jours. Nous ne savons par exemple pas exactement quand et comment elle s’est formée ni d’où lui vient sa couleur rouge éclatante et encore moins la raison qui explique pourquoi elle persiste depuis bien plus longtemps que d’autres ouragans retrouvés dans l’atmosphère de Jupiter.

Pourquoi la Grande Tache rouge de Jupiter rétrécit-elle - sciences-et-technologies, espace - Terre, système solaire, Sens de rotation, Planète géante gazeuse, Planète géante, Ouragan, Œil nu, Mythologie romaine, Latitude, Jupiter (planète), Grande Tache rouge, Frottement, Exoplanète, Équinoxe, énergie, Cyclone, Composition chimique, Atmosphère terrestre, Atmosphère de Jupiter
NASA’s Marshall Space Flight Center/Flickr

Toutefois, les astronomes estiment que sa position en latitude, fréquemment observée à 22 degrés au sud de l’équateur de la planète, serait liée aux bandes nuageuses apparentes dans l’atmosphère.

À l’opposé de Jupiter, la Terre est dotée de masses continentales qui provoquent une perte d’énergie causée par les grands ouragans, ceci est dû au frottement avec une surface solide. Sans cette particularité, les ouragans de Jupiter sont d’une durée plus longue.

Néanmoins, la Grande Tache rouge a une longue durée de vie, même selon les normes de la planète géante. Les chercheurs n’arrivent pas vraiment à expliquer pourquoi, mais nous savons que les ouragans de Jupiter qui se trouvent dans des bandes nuageuses avec un sens de rotation identique tendent à durer plus longtemps.

Quelques modifications

Ces bandes colorées sont alternées, certaines sont appelées ceintures (bandes sombres) et d’autres ont le nom de zones (bandes claires), elles sont parallèles à l’équateur de Jupiter. Les scientifiques ne savent pas précisément pourquoi les bandes et les zones sont colorées, mais ils avancent certaines suggestions comme des différences dans la composition chimique ou la température et la transparence de l’atmosphère à la lumière.

Pourquoi la Grande Tache rouge de Jupiter rétrécit-elle - sciences-et-technologies, espace - Terre, système solaire, Sens de rotation, Planète géante gazeuse, Planète géante, Ouragan, Œil nu, Mythologie romaine, Latitude, Jupiter (planète), Grande Tache rouge, Frottement, Exoplanète, Équinoxe, énergie, Cyclone, Composition chimique, Atmosphère terrestre, Atmosphère de Jupiter
Jupiter’s Great Red Spot, NASA

Ces bandes sont également en rotation inverse, elles se déplacent donc dans des directions opposées à celles de leurs voisines. Les limites entre bandes et zones sont marquées par des vents violents que l’on appelle « jets zonaux ».

Parmi les caractéristiques de la Grande Tache rouge qui changent radicalement, on retrouve sa taille, sa forme et sa couleur.

Une analyse des données historiques et récentes sur cette tache a conclu que celle-ci se raccourcissait et devenait à la fois plus arrondie et plus haute. Quant à sa couleur, elle se modifiait aussi au fil du temps. Toutefois, les chercheurs ne sont pas encore sûrs de connaître les causes de ces changements ou leurs conséquences…