fbpx

Pourquoi il ne faut jamais embrasser ou câliner un hérisson


Les relations Homme/animaux ont toujours été très étroites, certes, mais elles tendent à nettement s’intensifier depuis quelques décennies.

Jadis faisant office de gardiens, ils font désormais partie intégrante de nos vies, pour le meilleur et pour le pire.

Considérés comme des membres à part entière de la famille que l’on chouchoute et aime sans compter, nous nous faisons rarement prier pour les câliner et les embrasser.

Alors que les psychiatres s’accordent tous à dire que ces petites marques d’affection envers nos animaux de compagnie sont bénéfiques pour notre santé mentale, les médecins ne sont pas toujours de cet avis, surtout en ce qui concerne les hérissons…

Quand l’amour devient dangereux

Émis par le Center for Disease Control and Prevention, une organisation fédérale américaine visant à protéger la santé des citoyens, un rapport officiel publié le vendredi 25 janvier (2019) est on ne peut plus clair : « N’embrassez pas et ne blottissez pas les hérissons, car cela pourrait propager des germes de salmonelle sur votre visage et votre bouche et vous rendre malade » alertent les auteurs.

En effet, en l’espace d’à peine trois mois et demi, il a été recensé pas moins de 11 cas d’infection un peu partout à travers le pays, dont un hospitalisé en urgence.

Plus surprenant encore, il s’est avéré que sur ces 11 personnes, 10 d’entre elles ont été en contact direct avec un hérisson les jours précédents la contamination.

Bien qu’aucune complication grave n’ait été annoncée, le risque demeure entier et les conséquences peuvent malheureusement être fatales, notamment chez les individus les plus fragiles.

Il faut savoir que même si l’on est en bonne santé, l’exposition à certains germes telle que la salmonelle engendre incontestablement des symptômes plus ou moins importants généralement durant 4 et 7 jours, allant de la simple diarrhée à la forte fièvre en passant par des crampes d’estomac particulièrement douloureuses.

Pourquoi il ne faut jamais embrasser ou câliner un hérisson - sante-et-medecine, maladies, animaux - santé, Salmonella, Risque, recherches, prévention, Matière fécale, Mammifère, jardin, Hérisson, Excrétion, États-Unis, estomac, épidémie, Douleur, Domestication, Diarrhée, danger, Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, bactérie, Animal de compagnie, amour
Calle Eklund, Wikipedia Commons

Un phénomène déjà survenu par le passé

De toute évidence, ce n’est clairement pas la première fois que les experts de la santé observent une épidémie à la salmonelle due à des hérissons, si bien que de fin 2011 à mi 2013, une épidémie de Salmonella typhimurium a rendu malade 26 personnes, dont une qui n’a pas survécu.

Encore une fois, la plus grande majorité d’entre eux avait touché, câliné ou joué avec un hérisson quelque temps auparavant.

Cependant, la communauté scientifique ignore les raisons qui font que ces petits mammifères à épines parviennent si facilement à contaminer l’être humain, contrairement aux autres espèces d’animaux domestiques qui sont pourtant tout autant exposées aux bactéries.

« Le fait que les hérissons soient un risque n’est pas nouveau, mais nous ne savons pas à quel point l’excrétion de salmonelles est courante chez les hérissons en particulier », affirme la Professeure en médecine interne de l’Université de Californie Jane Sykes.

Selon elle, il y a de fortes chances que l’infection arrive lorsque nous nous exposons, même involontairement, aux excréments de l’animal.

De ce fait, pour éviter de tomber malade, il est impératif de respecter certaines règles d’hygiène comme se laver les mains tout de suite après avoir porté ou nettoyé la cage d’un hérisson ou, encore mieux, éviter de trop s’en approcher.

Si vous en possédez un, n’hésitez surtout pas à placer tous ses accessoires, cage y compris, dans le jardin ou du moins loin des pièces de vie telles que la cuisine, les chambres et le salon.