Pourquoi il ne faut jamais donner de l’eau à un bébé avant ses 6 mois


Pourquoi il ne faut jamais donner de l'eau à un bébé avant ses 6 mois - securite, sante-et-medecine - Vecteur (biologie), Température corporelle, système immunitaire, Sodium, physiologie, Pédiatrie, Parent (famille), Parasitisme, Nouveau-né, nourrisson, Nourrice, Nausée, Lait maternel humain, Lait artificiel, Hyponatrémie, Fratrie, enfant, Encéphalite, eau, Diarrhée, Déshydratation (médecine), Corps humain, Convulsion, Bébé, Appareil cardiovasculaire, Âges de la vie
Ben_Kerckx, Pixabay

Si vous êtes parent, oncle, tante, nourrice ou simplement si vous avez des frères et sœurs plus jeunes que vous, vous savez certainement que nous ne devons pas donner d’eau aux nourrissons âgés de moins de 6 mois.

Pourtant, notre corps étant composé à 65 % de liquide, l’importance de boire au minimum 1,5 litre d’eau tout au long de la journée n’est plus à rappeler.

La question qui se pose alors est celle de savoir pourquoi cette recommandation vitale n’est pas valable pour les bébés qui, pourtant, sont bien plus fragiles que nous…

Un phénomène purement physiologique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est très néfaste de donner de l’eau à un bébé, et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il faut comprendre qu’un nourrisson est composé à 75 % d’eau et que ses reins ne sont pas aussi fonctionnels que les nôtres : ainsi, en dépassant cette limite naturelle, ses reins seront forcés de travailler plus que de raison.

Compte tenu de sa taille et de son poids, les reins du bébé n’auront d’autre choix, devant un tel excès d’eau dans le corps, que d’envoyer le liquide dans la circulation sanguine.

Or, ce surplus d’eau aura tendance à diluer le sodium naturellement présent dans son sang, et il risquera de souffrir de ce qu’on appelle l’hyponatrémie, un trouble qui se traduit notamment par une activité cérébrale anormale, une baisse de la température corporelle, des nausées, et dans certains cas, l’hyponatrémie peut aller jusqu’à la convulsion.

En outre, rappelons que nos défenses immunitaires ne sont clairement pas les mêmes, si bien que l’eau donnée à un bébé de moins de 6 mois, même à petites doses, peut être vectrice de nombreuses infections, surtout lorsqu’elle provient du robinet : les conséquences peuvent être dramatiques, allant de la diarrhée provoquant une déshydratation à l’encéphalite (une inflammation du cerveau) en passant par divers autres parasites (cryptosporidium, amibes, salmonelles…)

Pourquoi il ne faut jamais donner de l'eau à un bébé avant ses 6 mois - securite, sante-et-medecine - Vecteur (biologie), Température corporelle, système immunitaire, Sodium, physiologie, Pédiatrie, Parent (famille), Parasitisme, Nouveau-né, nourrisson, Nourrice, Nausée, Lait maternel humain, Lait artificiel, Hyponatrémie, Fratrie, enfant, Encéphalite, eau, Diarrhée, Déshydratation (médecine), Corps humain, Convulsion, Bébé, Appareil cardiovasculaire, Âges de la vie
Kristen Wong,Wikipedia Commons

Des recommandations à respecter à la lettre

« Les bébés obtiennent tous leurs besoins en liquides grâce au lait maternel ou au lait infantile. Même par une journée chaude, ils peuvent satisfaire tous leurs besoins en hydratation grâce au lait maternel ou au lait infantile » explique la diététicienne Kathy Zeratsky de la Clinique Mayo (États-Unis).

Ainsi, donner autre chose que du lait maternel à un nourrisson n’est pas nécessaire et se veut même dangereux : en ce sens, une étude suisse a prouvé que le lait maternel couvre tous ses besoins alimentaires.

Particulièrement riche en eau (88 % d’après la pédiatre Danielle Stringer de l’Université Grand Canyon), il contient de nombreux agents bioactifs et le protège contre diverses maladies, en plus de lui offrir les nutriments nécessaires à sa croissance.

Attention également à ne pas volontairement mettre trop d’eau lorsqu’on nourrit les enfants de moins de 6 mois avec du lait infantile en poudre.

En Géorgie, un couple a été jugé coupable de la disparition malheureuse de leur bébé pour intoxication à l’eau : par souci économique, les parents dont les revenus étaient très maigres dépassaient les doses d’eau recommandées dans le lait en poudre pour nourrir leur enfant, qui a ensuite succombé des suites d’une hyponatrémie.

Parfois il arrive que des mamans ne puissent pas allaiter leur bébé et se tournent alors vers du lait infantile : dans ces cas-là, le mieux est de toujours respecter, impérativement, les dosages qui sont minutieusement étudiés par la communauté scientifique avant d’être commercialisés.