Depuis la nuit des temps, nous cohabitons avec d’autres espèces aussi différentes qu’éloignées de la nôtre.

Publicité
Publicité

Si nous pensons tout savoir sur les êtres vivants que sont les animaux, ces derniers ne cesseront jamais de nous surprendre. En effet, une observation curieuse chez un chiot a fait l’objet de nombreux questionnements….

La semaine dernière, un chiot d’une couleur inhabituelle a vu le jour dans la ville de Wermelskirchen, en Allemagne.

Publicité

L’agence de presse allemande Deutsche Presse-Agentur (DPA) rapporte que l’un des neuf chiots du Golden retriever de la dénommée Joanna Justice faisait exception à la couleur dorée habituelle. Et oui, il était plutôt… d’un vert menthe.

L’état de santé du chiot était préoccupant et exigeait d’être examiné au plus vite. De nombreux examens vétérinaires ont diagnostiqué l’animal ainsi que ses 8 autres frères et sœurs en bonne santé.

Publicité
Publicité

Suite à cela, Johanna baptisa le chiot « Mojito » en référence au célèbre cocktail à la menthe et au rhum blanc infusé au lime.

Cependant, Mojito ne gardera pas éternellement cette couleur verdâtre d’après le vétérinaire Christian Dimitriadise. Celui-ci informe la DPA qu’après quelques semaines de léchage par la mère, le vert finira par s’atténuer avant d’être remplacé par un blanc éclatant.

Pourquoi ce chiot golden retriever est né vert - insolite, animaux - Vétérinaire, Vaisseau sanguin, Tissu adipeux, Portée de chiots, Pigment, peau, Orque, Œuf (biologie), naissance, Mojito, Menthe (couleur), Menthe, Léchage, Langur, Golden retriever, Fourrure, États-Unis, espèce, Écosse, Dinosaure, Deutsche Presse-Agentur, couleur, Cocktail, chien, Bébé, animal
Marcel Kusch/DPA

Ce phénomène est certes extrêmement inhabituel, mais n’en reste pas moins observable dans plusieurs cas.

Effectivement, « Verdant » est le nom qui a été donné au chiot « vert trèfle » né la semaine passée aux États-Unis. D’après ses propriétaires, celui-ci, une femelle, ne présente aucun problème de santé.

Publicité
Publicité

En 2017, la même chose fut constatée en Écosse d’après un rapport de la CNN : un chiot verdâtre, parmi une portée de Golden retriever. 

En dépit de sa rareté dans la littérature scientifique, l’origine de cette couleur atypique n’est pas tout à fait inconnue. Il s’agit généralement du contact avec le pigment dit « biliaire biliverdine » dans l’utérus.

La biliverdine est un pigment verdâtre qu’on retrouve le plus souvent dans la bile, mais aussi dans les ecchymoses ou le placenta des chiens.

Publicité

Celui-ci se détache plus aisément de la fourrure pâle des Golden retriever comparativement à d’autres races, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est le plus souvent observé chez les chiens de cette lignée.

Contre toute attente, la biliverdine a été identifiée dans les coquilles d’œufs des dinosaures datées de 6 millions d’années.

Publicité
Publicité

Visiblement, le règne animal n’est pas étranger à ce phénomène de coloration étrange des petits des animaux. 

Effectivement, beaucoup de veaux d’orques sont orange pêche à la naissance, au lieu de blanc. Cela serait probablement dû à l’absence d’une couche de graisse épaisse à ce moment-là, ce qui rend très visibles les vaisseaux sanguins à la surface de leur peau. 

De plus, les petits des singes de l’espèce Langur de François ont une fourrure orange vif à la naissance. Après quelques semaines, ceux-ci deviennent complètement noirs. 

Publicité

À mesure que ces animaux grandissent, leur couleur de départ tend à disparaître, jusqu’à être totalement remplacée. On pourrait éventuellement penser que celle-ci faciliterait leur identification par leurs parents lorsqu’ils sont encore bébés.


Publicité