La nature est si extraordinaire qu’elle est à tout point de vue l’élément qui incite le plus à la découverte. Il est toujours fascinant d’étudier les modes de reproduction des animaux, leur habitat, mais aussi leur façon de se défendre en cas d’attaque ennemie.

Publicité

Certains ont développé des caractéristiques assez étonnantes pour échapper au danger et d’autres peuvent se montrer encore plus imprévisibles…

L’anguille serpent maculée par exemple se sert de sa queue dure et pointue pour éclater l’estomac de son prédateur, dans une tentative désespérée de trouver une issue.

Publicité

Ce phénomène, enregistré dans les eaux australiennes, est certes unique en son genre, mais il n’est loin d’être le plus terrifiant. En effet, en plus de la scène sanglante que l’on vient de décrire, les anguilles piégées à l’intérieur de leur ravisseur se transforment en momies, sans que celles-ci s’en trouvent inquiétées.

Les études de ce comportement plus au moins étrange, sont assez rares, d’autant plus que ces créatures ne sont pas assez documentées. 

Designedforx

Cependant, les chercheurs ont maintenant réussi à retrouver 7 espèces de poissons prédateurs un peu partout en Australie, qui avaient des anguilles-serpent coincées dans leurs excavations intestinales.

Publicité

Selon les scientifiques, si quelques unes de ces anguilles peuvent survivre à l’ingurgitation, elles auront moins de chance en pénétrant dans la cavité corporelle qui leur servira désormais de cercueil.

Bien entendu, il est encore très tôt pour établir si une anguille peut véritablement s’évader de l’estomac d’un ravisseur grâce à sa seule queue, après avoir franchi la muqueuse, bien que des experts australiens affirment en avoir été témoins.

Par ailleurs, et dans l’absence d’analyses approfondies, cela relève encore de la science fiction pour beaucoup d’entre nous, qui avons bien du mal à y croire.

Publicité

L’étude, publiée dans Memoirs of the Queensland Museum, nous aura toutefois donné l’occasion d’en apprendre davantage sur des espèces jusque là peu connues. Même si la nécessité d’effectuer de plus amples recherches s’avère évidente, si l’on veut en savoir plus sur ces merveilles, et beaucoup d’autres encore !


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>