Tout ce que nous faisons chaque jour nous rajoute pas forcément à notre productivité, et ne fait sûrement pas avancer nos projets de vie. Pourtant, nous nous retrouvons souvent à faire des choses que nous ne saurons expliquer. Pourquoi, vous vous demandez ? 

Publicité

La plupart des gens répondent généralement à cette question en disant « par simple curiosité », il semble alors que la curiosité nous fait faire pas mal de choses.

Ce phénomène répandu chez l’ensemble de notre race en définit la nature. D’un point de vue évolutif, un caractère hérité est « essentiel à la survie », nous avons donc évolué pour être assoiffés de savoir et de curiosité.

Publicité

Comme nous le savons, ce trait est particulièrement remarquable chez les enfants, mais il semble que nous le gardons à mesure que nous grandissons, et c’est ce qu’on appelle la « néoténie ». De ce fait, notre esprit ludique et notre avidité du savoir sont la preuve ultime de la conservation de notre âme juvénile.

C’est probablement pour cette raison que nous sommes physiquement plus faibles que nos proches parents, les primates. Nous sommes aussi plus aptes à apprendre de nouvelles choses tout au long de notre vie, l’allongement de notre période infantile signifie quelque part que nous sommes capables d’absorber ce qui nous entoure pendant une très longue période.

Public Domain/Pick Pik

Aussi, nous avons la capacité de nous adapter aux circonstances de vie, changer notre conception de la réalité, et ce, même à l’âge adul

Publicité

te. Par ailleurs nous avons la capacité émotionnelle de nous attacher les uns aux autres.

En assimilant cela à un algorithme, les informaticiens se sont intéressés à l’évolution comportementale en fonction des différents mécanismes d’apprentissages qui nous entourent. 

Et bien, il a été constaté que les meilleurs systèmes échouent s’ils ne sont pas détournés ou appelés à l’exploration, restant dans une même boucle et traitant les mêmes résultats. Cette distraction est nécessaire à l’épanouissement de chaque processus.

Publicité

La curiosité est donc un bonus d’exploration que mère Nature nous a offert. Même si nous savons éperdument qu’une action spécifique ne nous sera pas d’une grande utilité, notre soif du savoir nous pousse hors de notre zone de confort, vers l’exploration et la distraction.

Public Domain/Pick Pik

À vrai dire, l’élan d’appétence qui nous anime est également alimenté par l’incertitude de l’avenir. En effet, nous ignorons ce qui pourrait nous être utile dans un futur proche ou lointain, et c’est pour cette raison que l’aventure et la découverte sont inscrites dans nos gènes.

Au final, nous sommes des machines d’apprentissage et notre carburant ultime est la curiosité. D’ailleurs, l’inconnu nous rend plutôt service, imaginez à quel point notre existence serait platonique et insignifiante si nous savions déjà tout. 

Comme l’a si bien dit Kurt Vonnegut : « Nous sommes sur Terre pour glandouiller, et ne laissez personne vous dire quelque chose de différent. »

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>