Vous est-il déjà arrivé de manger seul et de ne pas réussir à apprécier la nourriture qui se trouvait dans votre assiette ? Si oui, vous avez peut-être remarqué que vous appréciez mieux la nourriture lorsque vous êtes entourés d’amis ou de proches.

Publicité

Des études ont cherché à prouver qu’il existait un lien entre le plaisir de la nourriture et l’aspect social de la consommation.

Un plaisir partagé

Il y a plusieurs raisons pour expliquer le fait qu’en moyenne, les gens profitent plus de leur nourriture lorsqu’ils sont entourés d’autres personnes. Il y a tout d’abord l’aspect hédonique de la chose, c’est-à-dire le fait que l’on va prendre plus de plaisir à manger tout en étant entouré de gens, et que l’on va être stimulé par cela.

De plus, le retour d’information sociale positive des pairs augmente les attentes et les attitudes positives envers un aliment, ainsi que la valorisation interne de cette nourriture.

Autrement dit, les gens autour de nous peuvent nous aider à apprécier un aliment, surtout si celui-ci est de bonne qualité en premier lieu.

Une étude menée par des professeurs de l’université de Yale aux États-Unis, prouve que les personnes interrogées apprécient mieux un gâteau au chocolat lorsque ce dernier est consommé en même temps qu’une autre personne.

La raison pour cela pourrait provenir du fait que lorsque l’on partage une expérience avec une autre personne, nous avons tendance à penser davantage à ce que l’autre conçoit mais aussi à ce que nous pensons, ce qui amplifie alors nos propres perceptions, en l’occurrence envers la nourriture que nous mangeons.

Pizza italienne
Photo depuis Max Pixel

Les implications

Si les émotions et la présence ou non d’autres personnes lorsque l’on mange ont une influence sur notre façon de percevoir la qualité des aliments, il est important de les prendre en compte dans plusieurs situations.

En effet, si la qualité des émotions lors de la consommation d’aliments peut renforcer l’agrément ou le désagrément de la nourriture, il est important d’améliorer au maximum la qualité de l’expérience vécue lors d’une consommation de nourriture. Et cela notamment pour les restaurants par exemple, où une bonne atmosphère et un service de qualité peuvent améliorer l’idée que le client se fait de la nourriture se trouvant dans son assiette.

Une étude réalisée par des chercheurs italiens montre que le contexte social (pour un restaurant cela peut s’agir de la qualité du service) avait un rôle important à jouer dans la perception de la qualité d’une pizza.

Les normes sociales sont aussi en mesure de promouvoir une consommation plus saine, notamment chez les jeunes.

En effet, selon certaines études, ces derniers sont largement en mesure de s’identifier à un modèle et donc de suivre ce modèle, dans une alimentation plus saine notamment.

A quand la création d’un super héros qui ne mange que des aliments sains, auquel les plus jeunes pourraient s’identifier ?

OhChouette! © 2018. Tous droits réservés, sauf mention contraire.

Illustration : Photo depuis Pexels


Partagez l'article

>