Quiconque a lu les pièces de Molière, telles que « Le Médecin volant », « Les Précieuses ridicules » ou encore « Le Misanthrope », se rend facilement compte que ce n’est pas le travail d’un homme ordinaire, mais bel et bien d’un véritable génie.

La réputation de ce grand dramaturge n’est plus à faire certes, seulement, depuis un siècle, des soupçons planent au-dessus du véritable auteur de ces pièces littéraires rares. On remet en question le fait qu’il soit le véritable auteur de ses propres chefs-d’œuvre…

Certains vont jusqu’à insinuer que c’est Corneille qui aurait écrit les pièces de Molière.

Ils pensent que, ayant passé la majeure partie de sa vie sur les routes, une soudaine envie d’écrire lui a pris à l’âge de 40 ans.

En plus, à leur connaissance, il n’existe aucun manuscrit original signé par lui.

L’un des partisans de cette théorie, Pierre Louÿs suggère que Corneille, étant plus instruit, a probablement écrit les pièces attribuées à Molière et qu’en les signant, ce dernier leur aurait donné plus de valeur, étant donné sa renommée d’acteur.

Au début des années 2000, les linguistes ont affirmé que Corneille était forcément l’auteur des pièces de Molière, vu que le choix des mots chez les deux auteurs était incroyablement similaire.

Heureusement, la technologie moderne peut résoudre ce genre d’amalgame.

Mcleclat/Wikipedia Commons

L’informatique a servi, grâce à de nouvelles méthodes, à analyser les éléments subtils et inconscients de l’écriture des deux auteurs.

Ainsi, des chercheurs de l’École nationale des chartes à Paris ont comparé les caractéristiques linguistiques dans les comédies de 10 contemporains des deux dramaturges.

Les spécialistes se sont penchés sur les caractéristiques les plus subtiles, en commençant par l’utilisation de certains mots tels que « le », « ça » et « de », servant à relier les autres mots de la phrase et en passant par les structures grammaticales de prédilection chez Molière et Corneille.

Cette étude a convaincu les linguistes que la théorie selon laquelle Corneille avait écrit les pièces de Molière était, absolument, sans fondement car si cela avait été le cas, leurs œuvres appartiendraient au même groupe.

Or celles-ci sont très loin les unes des autres. Il est donc définitivement certain que Molière est le véritable auteur de ses chefs-d’oeuvres.

Joan DeJean, Professeure de littérature française à l’Université de Pennsylvanie, pense que les similitudes entre les auteurs du théâtre français du 17e siècle ne sont que superficielles et ne sont dues qu’aux conventions très sévères de l’époque. Elle trouve par ailleurs que Molière est un auteur sans pareil, sur lequel on ne peut se tromper.

Un autre professeur de littérature et expert en sciences humaines numériques à l’Université de Toronto, au Canada, Mr Adam Hammond, quant à lui, s’étonne de constater que l’on s’intéresse autant à la crédibilité des auteurs de ces pièces.


Partagez l'article

>