Beaucoup de personnes disent ne pas pouvoir manger de piment ou de plats trop épicés, car elles ont une intolérance à ce genre de plats. D’autres pensent simplement que c’est mauvais pour l’estomac. Mais, le piment est-il vraiment déconseillé ? Et connait-on tous ses propriétés ? 

Publicité

Apparemment, non! Sachez que non seulement la consommation d’aliments épicés est sans risque pour votre santé, mais en plus, cela vous aiderait à vivre plus longtemps, d’après une récente étude.

En effet, si les avantages thérapeutiques du chili ne sont un secret pour personne, de nouvelles recherches ont montré que manger régulièrement du piment réduit les risques de décès par maladie cardiaque ou accident vasculaire cérébral.

Le piment peut vous sauver la vie

Il s’agit d’une étude réalisée en Italie, où cet ingrédient est plus que populaire. Les scientifiques ont analysé le risque de décès chez 23 000 personnes réparties en deux groupes: un premier qui consomme du piment et un autre qui n’en mangent pas.

Au bout de huit ans de suivi, les chercheurs ont constaté que contrairement à ceux qui n’ont pas intégré de piment à leur alimentation, les participants qui ont l’habitude d’en consommer au moins 4 fois par semaine réduisent de 40% le risque de succomber d’une crise cardiaque.

Cette conclusion a d’ailleurs été confirmée par le journal of American College of Cardiology qui affirme que le taux de mortalité par accident vasculaire cérébral a été réduit de moitié chez les consommateurs de piment italiens.

Selon la directrice du département d’épidémiologie et de prévention de Neuromed et professeur à l’Université d’Industria à Varese Licia Lacoviello, le piment possède des propriétés bénéfiques qui ont été transmises par la culture alimentaire italienne.

Elle pense que de nombreuses plantes de l’espèce capsicum protègent notre santé, même si leur consommation varie d’une société à une autre.

Pour plus d’efficacité, les chercheurs projettent une analyse des mécanismes biochimiques qui font que le piment est aussi bon pour notre santé.

NukelarBurrito/Flickr

Que pensent les spécialistes de cette étude ?

Bien que cette étude ait été saluée par les experts, certains lui reprochent de ne pas établir la relation de cause à effet entre la consommation de chili et les bienfaits pour la santé.

C’est le cas de Duane Mellor, Diététiste diplômé et Professeur principal à l’ Aston Medical School au Royaume-Uni, qui estime que l’impact positif de la consommation de piment pourrait finalement ne résulter que de l’ingestion de légumes, dont les poivrons font partie.

De son côté, Ian Johnson, Chercheur en nutrition au Quadram Institute Bioscience à Norwich, en Angleterre, s’est montré satisfait des résultats de cette recherche et des méthodes utilisées pour la réaliser.

Néanmoins, il a fait remarquer que les auteurs n’ont identifié aucun mécanisme pour l’effet protecteur ni parlé des avantages supplémentaires de la consommation plus fréquente de piment.

D’après Johnson, il est possible que cet ingrédient ne soit qu’un marqueur pour un autre mode alimentaire non pris en compte, mais rappelle toutefois qu’il est tout à fait normal d’avoir ce genre d’incertitude en épidémiologie.

Alors maintenant que vous connaissez les bienfaits du piment, il faudrait vous y mettre. Fermez les yeux et avalez d’un coup !


Partagez l'article

>