L’obésité ou l’excès de poids, facteur de risque majeur pour de nombreuses maladies chroniques, cardiovasculaires et métaboliques, prend de plus en plus de place au sein de la population mondiale.

Bien que ses causes soient déterminées, les solutions proposées par la médecine actuelle ne semblent pas convenir à tout le monde.

Pourquoi faire du sport et se tuer à consommer toujours moins et moins bon pendant des mois et des mois, quand on peut trouver des recettes-miracles sur Internet qui ne nécessitent pratiquement pas d’efforts, surtout si elles commencent par la phrase magique ‘’D’après une étude’’.

Le scoop du mois, a été celui d’une étude qui aurait préconisé un régime de pâtes pour mincir.

On ne vous a pas tout dit

Une méta-analyse publiée le 3 avril 2018 dans le journal BMJ Open, a montré que manger des pâtes, dans le cadre d’un régime à « bas-indice glycémique »,  n’est pas lié au gain de poids et que cela peut même aider des personnes en surpoids à perdre quelques centaines de grammes.

Notons bien qu’il ne s’agit pas de consommation importante ou quotidienne de pâtes, mais plutôt d’un régime spécifique qui ne tolère que 3,3 portions de pâtes par semaine, ce qui équivaut à un peu moins de deux bols de pâtes cuites.

Une condition principale souvent non détaillée par les médias et les adorateurs de scoops, pourtant, elle constitue l’élément principal de l’étude.

Amazon

Les scientifiques de l’Université de Toronto, avaient pour objectif de savoir si les pâtes constituaient en elles-mêmes une cause du gain de poids qui doit être supprimée des régimes amincissants, et ils ont conclu que sa consommation à ‘’faible ration’’ dans un contexte de régime à ‘’bas indice glycémique’’ ne constituait pas un obstacle à la perte de poids.

Évidemment, ce régime implique d’autres restrictions, telles que la suppression du pain et des aliments à indice glycémique élevé comme le chocolat, les pâtisseries et toutes sortes de sucreries et boissons sucrées.

Ce régime à faible indice glycémique a réduit le poids corporel de personnes en surpoids de 0,63 kg durant 3 semaines ou plus, par rapport aux régimes alimentaires à IG plus élevé.

Il n’y avait aucun effet sur d’autres mesures de l’adiposité tel que le tour de taille. Ce n’est donc pas le super-aliment amincissant que certains médias voudraient vous faire croire.

New Line Cinema

Le secret est dans la ration

Les aliments à faible indice glycémique libèrent lentement du sucre dans la circulation sanguine, c’est ce qu’on appelle un sucre lent, censé être un ami du métabolisme de notre corps lorsqu’il est consommé de manière appropriée et avec les bons aliments.

Les pâtes ont un indice glycémique relativement faible par rapport aux autres céréales raffinées, comme le pain blanc, ce qui a fait d’elles, l’élément clé qui a pu confirmer l’hypothèse.

Nos médecins nutritionnistes l’ont déjà dit, les pâtes ne doivent pas être complètement hors de notre assiette, ce n’est pas la première étude à recommander de ne pas les retirer d’un régime sain. Presque tout peut être mangé avec prudence et modération.

Le meilleur des régimes alimentaires est celui d’une alimentation équilibrée, avec beaucoup de légumes, et une activité sportive parallèle et surtout ‘’continue’’.

« Si vos pâtes sont bien proportionnées et associées à un légume riche en nutriments et à une protéine maigre, cela peut être une option très saine », a dit Heather Mangieri, une diététicienne spécialiste.

La restriction totale, en plus d’être cruelle et carrément insupportable à long terme, pourrait même nuire au lieu de soigner. Maintenant que vous le savez, les médias ne devraient plus pouvoir vous jeter du sable aux yeux.


Partagez l'article

>