Il faut certainement beaucoup de temps et de patience pour faire des économies, mais surtout du courage pour résister à la tentation de dépenser son argent. Aujourd’hui, il existe des campagnes dédiées à la sensibilisation des enfants à ce sujet, à l’instar de la journée mondiale de l’épargne. Après avoir examiné les données issues de 76 pays à travers le monde, les scientifiques en sont arrivés à des conclusions très pertinentes.

Publicité

Selon une étude menée, en collaboration avec 6 autres chercheurs du Cluster of Excellence ECONtribute, sur le comportement de 80 000 personnes, l’économiste Thomas Dohmen déclare que la patience est un facteur clé dans les revenus moyens de beaucoup de ménages.

Chaque année à la même date, le 30 octobre, on récompense les « petits » chanceux qui ont réussi à mettre quelques pièces de côté, par des peluches, des livres ou autres cadeaux. C’est un excellent entraînement pour ces futurs chefs de famille qui doivent apprendre à gérer leur budget, aussi modeste soit-il, d’après Dohmen.

Publicité
Public Domain/Pxhere

La patience est en effet impliquée en grande partie dans l’écart constaté quant aux gains individuels, entre les pays et au sein du même État. Ils ont remarqué que plus les gens étaient patients plus ils étaient susceptibles d’accéder à un meilleur niveau d’éducation et être plus productifs. En contrepartie ceux qui sont plus nerveux, ont généralement des notes médiocres ou s’adonnent à toute sorte de médicaments.

On ignore encore la raison pour laquelle la patience varie d’un individu à un autre ou même s’il y en a bien une. Mais on suggère que cela pourrait être dû à une combinaison d’éléments indissociables liés à la situation sociale, économique et politique. Sans compter que ce genre de caractéristique comportementale à pu s’installer au fil du temps.

L’équipe estime que les stratégies officielles de développement devraient adopter une approche plus centrée sur la stimulation de tels comportements positifs à travers l’éducation. Cela aiderait à donner un nouveau souffle à l’économie locale et mondiale, bien plus qu’un éventuel apport financier.

Publicité

On l’a bien vu ; au-delà des mathématiques ou de la littérature, nos enfants peuvent aussi apprendre à être plus patients. Cela peut aussi leur être utile en tant que citoyens de demain.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>