Les êtres vivants sont programmés pour survivre. Les animaux, comme les humains, ont une horloge biologique qui règle leurs besoins primitifs : le sommeil, les habitudes alimentaires et la reproduction. 

Publicité

Afin de procréer, toutes les espèces passent par une phase de séduction, parfois bien insolite. La seule différence : leur façon de l’exprimer. La communication se fait sous plusieurs formes et change d’un animal à un autre. 

Les cinq sens jouent un rôle important dans ce processus de séduction. Une posture soignée, une voix rauque et une odeur plaisante peuvent faire toute la différence lorsqu’il s’agit de conquérir son partenaire. 

Et cette technique ne serait pas unique aux Hommes, plusieurs espèces sont enclines à user de ces atouts naturels pour assurer la prospérité de leur race. C’est par exemple le cas des lémuriens, qui dégagent une senteur particulière afin d’attirer la compagne de leur choix.

Le Professeur et biochimiste à l’Université de Tokyo Kazushige Touhara explique que ce curieux animal possède des glandes au niveau de ses poignets qui sécrètent des parfums qu’il répand sur sa queue avant de faire la cour aux femelles.

les lémuriens
Glande du poignet d’un lémurien/Université de Kyoto

Ces comportements sont connus pour être des moyens de marquer leur territoire, ou de désigner leur statut social. Cependant, les lémuriens sont les seuls à avoir été observés en train de pratiquer ce que nous appelons le « flirt via les odeurs ». 

Cela a amené les chercheurs à examiner les composantes de ces liquides, afin de mieux comprendre leur fonctionnement. Trois éléments principaux ont été isolés : le dodécanal, le 12-methyltridécanal, et le tetradécanal. 

Ceux-ci sont sécrétés à différents dosages pendant l’année. Les analyses, faites lors d’études sur le comportement des femelles face à différents extraits produits par des mâles à plusieurs périodes, ont démontré qu’elles sentaient plus longtemps ceux qui ont été prélevés durant la saison d’accouplement. 

Ces aldéhydes ont été trouvés chez différents animaux, concluant ainsi qu’ils représentent un outil de communication, pour des fins différentes. Les femelles lémures sont particulièrement sensibles à ce genre de produits chimiques, car leur progéniture aussi en sécrète, ce qui les rend plus enclines à copuler avec ledit mâle.

Publicité

Les jeunes lémuriens émettent ce parfum à des dosages plus élevés que les autres, indicateur qu’ils ont plus de testostérone. Fatalement, la femelle aura tendance à choisir les plus actifs, afin de faire perdurer sa race.


Partagez l'article

>