Plusieurs entreprises du monde digital travaillent depuis des années sur l’amélioration de la communication virtuelle et la rendre moins « impersonnelle ».

Publicité

Parmi les moyens employés existent un certain nombre d’emojis mimant des expressions faciales et par conséquent l’humeur que vous souhaitez envoyer.

Cependant, il semblerait que ces derniers trouvent également leur utilité dans la vraie vie, donnant même un côté assez « sympathique » à la réalité.

Une nouvelle tendance particulière 

Rebecca White, représentante de l’État du Vermont aux USA, a présenté mercredi dernier un nouveau projet de loi permettant aux propriétaires de voitures de personnaliser leur plaque d’immatriculation en y ajoutant un emoji. 

Selon la station de presse locale NBC5, lors de l’identification de leur véhicule, les conducteurs auront le choix entre six pictogrammes, en plus des lettres et chiffres déjà attribués par le commissaire à l’automobile.

Les smileys proposés ne sont pas encore révélés, mais on sait qu’à ce jour, ils ne sont pas moins de 3091.

On pourrait tout de suite penser que la poursuite à chaud d’une voiture serait d’autant plus facile pour les forces de l’ordre avec un emoji qui le distingue. 

D’après les citoyens, il n’y aurait pas de problème à cela s’ils sont appropriés, car après tout, un véhicule personnalisé ne fait de mal à personne.

Jay Carl Cooper / Wikimedia Commons

Une première aux USA

Le Vermont est le premier aux États-Unis à adopter ce projet, mais pas le premier au monde : en effet, dans la ville du Queensland, en Australie, une législation fait apparaître les émoticônes sur les plaques enregistrées par l’État en 2019.

Publicité

D’ailleurs, il est possible de précommander directement l’immatriculation à partir du site Web « Plaque Personnalisées Queensland » (PPQ), approuvé par le gouvernement.

Les chauffeurs peuvent alors choisir des pictogrammes riants, souriants, faisant un clin d’œil, ou avec des lunettes de soleil. 

Cependant, ce privilège est facturé par l’État, allant de 160 $ à 550 $.

Selon le Washington Times, ceci n’est pas le cas au Vermont, les plaques les plus chères ne dépassant pas les 26 $ annuels pour les véhicules de moins de 26 001 livres. 

La personnalisation de votre voiture est un concept plutôt cool, encore faudrait-il ne pas l’abîmer après un malencontreux accident…


Partagez l'article

>