Certains pensent qu’on naît avec un destin tout tracé, pour d’autres, c’est certains signes et événements qui vont définir notre réussite.

Publicité

Loin des calculs astrologiques et de la numérologie, une étude a défini que les personnes nées certains mois de l’année en particulier peuvent avoir une carrière avec plus de succès, et devenir des personnes influentes de la société.

Dis-moi quel mois tu es né, je te dirais qui tu seras

Aussi surprenant que cela puisse paraître, de nombreuses études ont porté sur une comparaison des dates de naissance avec la réussite de la personne.

Publicité

L’auteur Malcolm Gladwell a, par exemple, noté dans son ouvrage « Outliers », que les personnes nées en janvier sont plus susceptibles de devenir des joueurs professionnels de Hockey canadien. La raison serait la coupure d’inscription pour les ligues mineures.

Pour cette nouvelle étude publiée sur Economics Letters, plusieurs chercheurs se sont alliés, notamment Qianquian Du de l’Université de Jiao Tang de Shanghai, Huasheng Gao de l’Université Technologique de Nanyang à Singapour, et enfin Maurice D.Levi de l’Université de la Sauder School of Business de la Colombie-Britannique.

L’équipe a étudié l’effet des dates de naissance d’un échantillon de 375 chefs de direction de sociétés classées S&P 500, entre 1992 et 2009.

Publicité
Pxhere

Deux mois qui favorisent plus de réussites

En prenant compte des tendances des naissances aux États-Unis, c’est à dire les mois où il y a eu le plus de naissances, les auteurs de l’étude ont pu calculer le taux de PDG (président-directeur général) suivant leur date de naissance.

Les résultats ont révélé que 6,13 % des PDG américains sont nés en juin même si le taux de naissances était, à 8,16 %, contre 5,87 % en juillet comparé à une natalité à 8,75 %.

Cependant, les deux mois qui se démarquent réellement sont mars et avril, avec respectivement, 12,5 % et 10,7 % de PDG qui sont nés ces deux mois-là. Suivis de près par janvier avec 10,13 % et octobre avec une moyenne de 9,87 %.

Publicité

Ces pourcentages mettent en avant un point important qui est la corrélation entre l’âge du début des études depuis la maternelle, et l’avenir de la personne ainsi que son succès.

Le Wall Street Journal rapporte que les personnes nées en juin ou en juillet ont été les élèves les plus jeunes de leur classe, et sont plus susceptibles de réussir précocement dans certains cas, cependant, le manque d’expérience et l’immaturité peuvent jouer contre eux.

Les chiffres ne témoignent d’ailleurs pas eux-mêmes du nombre réel de jeunes élèves qui ont pu devenir PDG.

Les enfants nés au printemps sont par contre les plus âgés de leur classe, et seront généralement plus développés sur le plan intellectuel et personnel, et donc plus aptes à avoir de meilleurs résultats en classe et beaucoup plus de chances de devenir des PDG.

Publicité

Depuis leur jeune âge, ils seront vus comme les plus matures, et les plus aptes à assumer des postes de responsabilités.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>