Souvent, de nombreux phénomènes astronomiques aussi grandioses que mystérieux, surviennent sans que les scientifiques puissent en expliquer la source. C’est ce qui se produit depuis 2012, année durant laquelle fut découvert le FRB 121102.

Publicité

Il s’agit de signaux radio baptisés Fast Radio Burst en raison de leur courte durée qui se compte en milliseconde. Une équipe d’astronomes a récemment détecté une activité jusque là inexpliquée du nouveau FRB 121102. Celui-ci émet des ondes radio à un intervalle régulier et précis, à savoir 157 jours.

Bien que la galaxie d’où proviennent ces signaux soit bel et bien identifiée, les experts peinent toujours à déterminer la cause et l’origine de ces émissions. Plusieurs observations pointilleuses révèlent que FRB 121102 affiche des sursauts de façon continue durant 90 jours. S’en suivent, ensuite environ 67 jours de silence total. Ce cycle qui dure donc 157 jours se répète sans cesse depuis plus de huit ans.

K M Rajwade & al.

Des hypothèses plus ou moins plausibles tentent de trouver une explication à ce phénomène. Celle qui semble apporter des éléments de réponse serait liée aux mouvements de l’orbite d’un autre corps céleste à l’exemple d’un trou noir, d’une étoile massive ou encore d’une étoile à neutron. 

Les chercheurs derrière cette étude ont déclaré à cet effet : « Si nous considérons maintenant que le mouvement orbital est également la cause de la périodicité observée dans FRB 121102, la large plage des périodes observées (16-160 jours) peut contraindre les systèmes binaires possibles. »

K M Rajwade & al.

Les physiciens ont pour projet d’analyser un nombre conséquent de FRB qui présentent les mêmes activités de façon cyclique afin de mieux analyser les motifs de cette périodicité. Cela dit, beaucoup reste à faire pour résoudre cette énigme. C’est d’ailleurs toujours le cas en astronomie. 

Dunan Lorimer, astronome à l’Université de Virginie-Occidentale, l’affirme : « Cette découverte passionnante met en évidence le peu que nous savons sur l’origine des FRB. Des observations supplémentaires d’un plus grand nombre de FRB seront nécessaires afin d’obtenir une image plus claire de ces sources périodiques et d’élucider leur origine. »


Partagez l'article

>