Le Viagra aurait un effet secondaire inattendu capable de sauver des milliers de vies


Le Viagra aurait un effet secondaire inattendu capable de sauver des milliers de vies - sante-et-medecine, maladies - vie, viagra, soins, Sildenafil, santé, recherches, psychologie, protection, prévention, médicaments, médecine, mariage, maladies, libido, hommes, expériences, études, dysfonctionnement, decouvertes, cure, constatations, coeur, cardiologie, cancers, animaux
Alpha, Flickr

Depuis la fin du 20e siècle, le médicament nommé Viagra ou Sildenafil qui est un traitement de l’impuissance et des dysfonctions érectiles a permis à beaucoup d’hommes de retrouver leur vie sexuelle. Il a été développé à la base pour traiter l’angor ou angine de poitrine, car il semblait avoir un effet vasodilatateur sur les artères nourricières du coeur, ce qui permet au sang de mieux circuler dans les vaisseaux endommagés.

Cependant, des érections involontaires ont été rapportées par les patients qui ont utilisé le viagra comme traitement et aujourd’hui, il fait partie des médicaments les plus commercialisés et les plus célèbres pour traiter les problèmes de la libido masculine.

Des études récentes ont d’ailleurs montré de nouveaux effets secondaires de ces petites pilules bleues et cette fois-ci, il ne s’agit pas seulement de traiter un problème de libido, mais de la possibilité de sauver des milliers de vies grâce à ce médicament.

L’effet secondaire du viagra qui a sollicité l’attention des scientifiques

Le Viagra aurait un effet secondaire inattendu capable de sauver des milliers de vies - sante-et-medecine, maladies - vie, viagra, soins, Sildenafil, santé, recherches, psychologie, protection, prévention, médicaments, médecine, mariage, maladies, libido, hommes, expériences, études, dysfonctionnement, decouvertes, cure, constatations, coeur, cardiologie, cancers, animaux
Amin, Wikipédia

Nous savons aujourd’hui que les effets secondaires des médicaments ne sont pas toujours des effets indésirables. Le viagra par exemple, semble réduire considérablement le risque de développer un cancer colorectal chez les animaux, et cela rien qu’en mélangeant de petites doses de celui-ci avec l’eau potable qu’ils prennent quotidiennement.

En effet, selon le biochimiste de l’Université Augusta, Darren D.Browning, des études ont montré qu’une petite dose journalière de viagra peut diminuer de moitié la survenue des tumeurs chez les animaux. Certes, aucun essai n’a encore été fait sur l’homme, mais en prenant en considération que le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent au monde avec plus d’un million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année, les scientifiques estiment déjà que le viagra pourrait, à lui seul, faire baisser ces chiffres.

Les petites tuméfactions nommées polypes qui se développent au niveau de la muqueuse intestinale contiennent de nombreuses cellules anormales susceptibles de devenir cancéreuses. D’ailleurs, si la formation de polypes est aussi fréquente chez l’homme et les animaux, c’est surtout à cause du grand renouvèlement cellulaire qui a lieu au niveau de l’intestin en général, étant donné que celui-ci est constamment mis face à tout ce qui passe par la bouche. De plus, tous les pathologistes savent que, plus il y a un renouvèlement cellulaire important et plus les chances qu’un cancer se développe sont importantes, ce qui explique la fréquence du cancer colorectal.

Le Viagra aurait un effet secondaire inattendu capable de sauver des milliers de vies - sante-et-medecine, maladies - vie, viagra, soins, Sildenafil, santé, recherches, psychologie, protection, prévention, médicaments, médecine, mariage, maladies, libido, hommes, expériences, études, dysfonctionnement, decouvertes, cure, constatations, coeur, cardiologie, cancers, animaux
Rama, Wikipédia

Ainsi, grâce au viagra, les chercheurs ont pu prévenir la formation de polypes chez les souris, réduisant ainsi la fréquence du cancer colorectal chez elles de moitié. Un autre avantage de ce médicament est qu’il n’a montré aucun effet indésirable chez l’homme quand il est pris à faible dose, ce qui fait qu’il puisse être utilisé sans aucun danger ni contrindication. Néanmoins, le viagra ne peut en aucun cas être utilisé pour traiter des polypes ou des cancers préformés et son efficacité demeure seulement dans la prévention de leur apparition.

Un autre effet de ces pilules bleues qui permet de sauver des milliers de vie

En plus de son efficacité contre l’impuissance, l’angine de poitrine et même dans la prévention de certains cancers, le viagra semble également agir sur le cœur et prolonger la vie de celui-ci. Une étude récente menée par le centre de recherche cardiaque de l’Université de Manchester a montré que les cellules cardiaques survivent plus longtemps chez les hommes qui ont pris la pilule bleue pour traiter l’impuissance, même si ceux-ci ont des coeurs défaillants.

Les mêmes études sont arrivées à conclure que le Sildenafil bloque une enzyme nommée PDE5 qui est non seulement présente dans les cellules musculaires des corps caverneux de l’organe de la copulation, mais aussi dans celles du coeur, modifiant ainsi leur interaction avec le calcium afin de mieux contrôler leur contraction. Le chercheur Andrew Trafford a d’ailleurs déclaré que le viagra réduisait considérablement le risque de mourir d’une crise cardiaque après avoir mené une étude sur plus de 6000 patients diabétiques.

Le Viagra aurait un effet secondaire inattendu capable de sauver des milliers de vies - sante-et-medecine, maladies - vie, viagra, soins, Sildenafil, santé, recherches, psychologie, protection, prévention, médicaments, médecine, mariage, maladies, libido, hommes, expériences, études, dysfonctionnement, decouvertes, cure, constatations, coeur, cardiologie, cancers, animaux
Tim.Reckmann, Wikipédia

Quant à l’insuffisance cardiaque qui est une maladie dans laquelle le coeur devient incapable de pomper le sang convenablement dans l’ensemble du corps et qui peut avoir des conséquences plus graves et plus rapides que certains cancers, le Professeur Andrew Trafford a affirmé que le Sildenafil ralentissait sa progression tout en réduisant les risques d’avoir des troubles du rythme cardiaque.

Dans des études plus anciennes dont les résultats ont été publiés en 2014 dans la revue nommée BMC Medicine, il a été prouvé que la pilule bleue empêchait également le coeur d’augmenter de volume rapidement chez les patients atteints d’une hypertrophie ventriculaire gauche. Aujourd’hui, les scientifiques espèrent pouvoir utiliser ce médicament sur les patients atteints de diabète ou présentant un syndrome métabolique, dans un but prophylactique afin de prévenir la survenue d’une crise cardiaque…