N’importe quel enfant rêverait sûrement de voyager dans le monde Marvel et rencontrer ses personnages fascinants. 

Publicité

Et si un jour, une partie de cet univers venait à interférer dans notre monde ?

Wakanda est appelé au monde réel 

Dans l’univers Marvel, Wakanda est le pays fictif du superhéros Black Panther, situé en Afrique de l’Est. Bien qu’il s’agisse d’un endroit imaginaire, le pays a été classé dans la liste des partenaires de libre-échange par le département américain de l’Agriculture..

Publicité

Visiblement, l’USDA possédait dans son système de suivi des tarifs en ligne une liste détaillée des marchandises échangées entre les deux pays, à savoir des canards, des ânes et des vaches laitières.

Wakanda est connu depuis 1966 lorsqu’il est  apparu pour la première fois dans la bande dessinée Fantastic Four, il a refait surface l’année passée  lors de l’adaptation de Black Panther dans un film oscarisé.

En cherchant des tarifs agricoles pour une bourse, Francis Tseng, un ingénieur logiciel basé à New York a repéré cette liste inhabituelle. Celui-ci, se demandant s’il avait un problème de mémorisation des noms, témoigne sa confusion à l’agence de presse Reuters.

Publicité

Au début, les interrogations médiatiques américaines ont provoqué une vague de dérision sur le déclenchement d’une guerre commerciale par les deux pays, suite à cela, le pays fictif a été rapidement retiré de la liste.

À vrai dire, la liste de Wakanda n’était jamais censée devenir publique. Effectivement, d’après un porte-parole de l’USDA, celle-ci a été ajoutée en tant que fichier de test pour le personnel

Il également déclaré au Washington Post que ces informations auraient dû être supprimées juste après le test, et ont été retirées à l’heure actuelle.

Publicité

Un journaliste basé à Orlando demande alors, suite à ce retrait, si finalement ces libres-échanges avec Wakanda existaient réellement? Où sont alors les négociations sur Agrabah ?

Les actrices Danai Gurira, Florence Kasumba et Lupita Nyong’o/Marvel

Un phénomène qui n’est pas nouveau 

Apparemment l’interférence du monde fictif dans la réalité est une chose déjà vue par le passé.

Witold Waszczykowski, le ministre polonais des Affaires étrangères en 2017, déclare avoir discuté lors d’une rencontre, de la proposition de la Pologne de rejoindre le Conseil de sécurité de l’ONU au même titre que le Belize ou San Escobar.

Publicité

Le premier endroit est bien réel, or, San Escobar sort tout droit de l’imagination. 

À l’inverse, des pays appartenant au monde réel ont été parfois supprimés par certains responsables.

Citons l’exemple du Pays de Galles, dans un guide de l’UE en 2004. Étrangement, le territoire n’apparaissait pas sur la carte comptant les membres de l’union.

Publicité

Partagez l'article

>