Le comportement très anormal d’un satellite russe inquiète sérieusement les États-Unis


Le comportement très anormal d'un satellite russe inquiète sérieusement les États-Unis - sciences-et-technologies, politique, espace - Télécommunications, Spoutnik 1, Spoutnik, Satellite naturel, Satellite artificiel, Russie, Organisation des Nations unies, mystère, Météorologie, gouvernement, Forces armées des États-Unis, Exoplanète, États-Unis, Espace (cosmologie), Donald Trump
Patrice_Audet, Pixabay

De nombreux satellites artificiels gravitent autour d’une planète ou d’un satellite naturel dans l’Espace. Ils jouent un rôle important dans plusieurs domaines, comme la télécommunication et la météorologie et leur nombre dépasse actuellement les 5500 satellites.

Parmi ces derniers, il y en a un en particulier qui provient de la Russie et qui semble inquiéter les États-Unis. Son comportement étrange pourrait faire croire qu’il s’agit d’une arme spatiale.

Ce qui rend ce satellite russe si mystérieux

Selon la secrétaire adjointe chargée du contrôle des armements au Département d’État des États-Unis, Yleem D.S Poblete, le gouvernement ignore encore à quoi sert cet objet spatial et il n’y a aucun moyen de le savoir. Celui-ci ne ressemble à aucun autre satellite gravitant dans l’Espace, a t-elle déclaré à l’ONU (Organisation des Nations Unies), et les intentions de la Russie restent floues à l’égard de ce vaisseau.

La conférence de l’ONU à Genève sur le désarmement a eu lieu quelques jours seulement après que l’Administration de Trump, Président des États-Unis, ait annoncé son intention de créer une force spatiale comme sixième branche de l’Armée Américaine d’ici 2020.

Les craintes actuelles du gouvernement américain seraient donc dues au fait que le mystérieux satellite russe soit déployé par leur ministère de la Défense et qu’il soit qualifié d’inspecteur des appareils spatiaux.

De plus, selon M.Poblete, l’objet spatial en question fait une série de manoeuvres qui sont incompatibles avec le comportement attendu, ce qui pourrait suggérer qu’il s’agit d’une arme, même si la secrétaire adjointe ne mentionne pas le nom du vaisseau spatial auquel elle fait référence.

Le comportement très anormal d'un satellite russe inquiète sérieusement les États-Unis - sciences-et-technologies, politique, espace - Télécommunications, Spoutnik 1, Spoutnik, Satellite naturel, Satellite artificiel, Russie, Organisation des Nations unies, mystère, Météorologie, gouvernement, Forces armées des États-Unis, Exoplanète, États-Unis, Espace (cosmologie), Donald Trump
NASA Johnson, Flickr

Le satellite qui répond aux critères du mystérieux vaisseau spatial

Même si très peu de choses sont connues sur cet objet spatial anormal, le petit vaisseau Kosmos 2521, nommé aussi Spoutnik Inspector semble correspondre aux informations communiquées par le Département d’État des États-Unis.

Il s’agit en fait d’un sous-satellite qui aurait été déployé à partir de son satellite parent nommé Kosmos 2519, le 23 août 2017.

En octobre 2017, le Spoutnik Inspector a lui-même sorti le Kosmos 2523 et ce dernier pourrait également être le véritable inspecteur satellite, les deux étant des vaisseaux spatiaux de type militaire. Tout ce que nous savons actuellement, c’est que l’un de ces deux vaisseaux a rendu le Département d’État des États-Unis assez nerveux pour penser à créer une armée spatiale. Cependant, l’hostilité de cet objet spatial reste à confirmer.

En effet, un Diplomate russe nommé Alexander Deyneko a démenti toutes les rumeurs sur une éventuelle arme spatiale en affirmant au journal Reuters qu’il s’agit d’accusations diffamatoires fondées uniquement sur des suppositions.

M.Poblete quant à elle, a déclaré qu’on ne pouvait pas écarter l’hypothèse de l’hostilité et qu’il est normal que ses collègues russes nient qu’ils sont en train de créer des armes spatiales.