Le confinement causé par la propagation du virus COVID-19 n’est pas sans répercussions, et notamment sur l’économie mondiale. Mais le trésor de l’État ne sera pas le seul à être atteint, énormément de petits business vont avoir du mal à se relever après cette période difficile. 

Publicité

Les indépendants et les entrepreneurs représentent un quart des commerces de la ville allemande Berlin. Et à fin d’empêcher une éventuelle crise économique post-quarantaine, la ville a décidé de dédier plus de 500 millions d’euros au financement de plus de 50 000 artistes et indépendants qui ont eu un taux de pertes allant de 75 % à 100 % durant le mois de mars.

Le gouvernement a lancé des subventions variables selon le type d’entreprise dont il s’agit. En moyenne, cela va de 5000 euros pour les freelances à 15 000 euros pour les petites sociétés, en fonction du nombre d’employés qu’elle possède (9000 pour cinq employés et 15 000 pour une dizaine). 

Publicité

Cela inclut les hôtels, les restaurants, les locaux artistiques, les petites fabriques, les bars et toutes sortes de structures dédiées aux loisirs. Pour ainsi ce faire, l’Investitionsbank Berlin (IBB) a mis à la disposition des citoyens une plateforme où ils peuvent soumettre leurs candidatures. 

L’opération est très simple ; il suffit de remplir un formulaire, fournir à la banque les informations concernant l’entreprise en question (des coordonnées bancaires, des fiches de paiement, le numéro de taxes, etc.). Au bout de trois jours ouvrables, la personne concernée reçoit un virement sur son compte bancaire, selon la nature de son commerce.

European Peoples Party/Flickr

Suite à cette annonce, aussi surprenante que plaisante, les Berlinois se sont afflué sur le site fourni par l’État, afin de bénéficier de ce don qui, pour la plupart, va sauver leur entreprise de la ruine. 

Publicité

Cela n’a pas été sans conséquence ; la banque a reçu en une journée l’équivalent des demandes qu’elle recevait en un an, et les serveurs du système ont fini par crasher. Le problème a rapidement été contenu et les responsables, dont le ministre de la Culture, Klaus Lederer, se veulent rassurants : « il y’en aura pour tout le monde. » 

L’initiative s’étend sur l’ensemble du pays et l’Allemagne compte mettre en place 50 milliards d’euros au service des allocations, afin d’apporter une aide au secteur du privé, en attendant la fin de la pandémie. 

Les Allemands se sont montrés extrêmement enthousiastes à l’idée et n’ont pas hésité à exprimer leur reconnaissance sur les réseaux sociaux. Plusieurs témoignent de la différence que va faire cette opération dans la gestion de la crise actuelle et se sentent chanceux d’avoir un pays capable de leur fournir un tel soutien.  

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>