fbpx

La vraie raison pour laquelle les flamants roses se reposent sur une patte


La vraie raison pour laquelle les flamants roses se reposent sur une patte - biologie, anatomie - Zoo de Birmingham, Zoo d'Atlanta, temps, température, régime alimentaire, recherche, position, Plaine abyssale, physiologie, Organisme (physiologie), Muscle, Mère Nature, Matthew Anderson, jambe, Hypothèse, Flamant rose, Faune (biologie), expérience, Échassier (oiseau), Crustacé, couleur
Paulawalla37/Flickr

Mère nature n’a pas fini de nous étonner tout en forçant le respect révérencieux des êtres humains avec sa faune et sa flore aussi variées que riches.

Des mystérieux bio-organismes lumineux des abysses, en passant par l’arbre arlequin — Eucalyptus Deglupta — dont l’écorce, en vieillissant, change progressivement de couleur, finissant par présenter un panel chatoyant de teintes arc en ciel, au Flamant rose et sa tendance singulière de se tenir sur une seule jambe, nous ne cessons de découvrir un peu plus notre environnement tous les jours pour constater qu’il n’est encore qu’aux balbutiements…

L’équilibre est pour les oiseaux

Le Flamant rose, cet échassier de grande taille qui peut atteindre les 165 centimètres d’envergure, a bien des caractéristiques. D’abord sa couleur étonnamment belle qu’il doit à son régime alimentaire composé principalement d’artémias, de petits crustacés qui contiennent des carotènes, et lui confèrent ainsi son beau plumage rose. Ensuite, le fait qu’il dorme sur une seule jambe.

Les curieux et les scientifiques se sont intéressés à ce dernier point, les premiers ripostant que s’il levait les deux pattes, il tomberait ; les seconds, en avançant des arguments et des hypothèses dûment mesurées.

Selon les chercheurs Young-Hui Chang et Lena H. Ting, le Flamant rose se tient dans cette position, car il se trouve que celle-ci lui est tout simplement facile, d’un point de vue physiologique.

L’observation de 8 jeunes Flamants du zoo d’Atlanta a révélé que, non seulement les oiseaux s’endormaient facilement en relevant une jambe, mais lorsqu’ils somnolent ou se reposent, ils se balancent beaucoup moins sur cette dernière. Leur corps se relâche et bascule légèrement vers l’avant sous l’effet de la gravité. Il se met alors dans une position d’une grande stabilité, ou une position de repos dite « verrouillée » qui les maintient en place.

 

À la recherche d’une théorie

Pour enrichir leurs constatations, des expériences menées sur des oiseaux sans vie ont été mises en place. Les chercheurs ont utilisé deux Flamants roses du zoo de Birmingham. La tentative consistait à les mettre debout sur une jambe, en adoptant la position qui leur est coutumière. Et oh merveille, ces derniers se dressaient correctement offrant l’illusion qu’ils étaient encore vivants.

À ce point, les chercheurs confirmaient la théorie selon laquelle se tenir sur une jambe pour un Flamant rose est physiologiquement possible et qui plus est des plus simples.

Le mécanisme de leurs jambes permet de reposer tout leur poids sur un côté sans avoir à utiliser leurs muscles pour maintenir leur équilibre. Mais pourquoi cette nécessité ?

Pour le comportementaliste animalier Matthew Anderson, ceci aide l’oiseau à gérer la régulation thermique de son corps. D’ailleurs, une étude qu’il a menée en 2009 montre que les Flamants roses lèvent plus souvent la jambe quand le temps se refroidit, renforçant ainsi la corrélation entre cette habitude et le fait de conserver sa chaleur.

Toutefois rien de concluant n’a été publié depuis. Le champ reste donc ouvert à toutes les hypothèses.