Pourquoi personne ne peut ouvrir cette porte mystérieuse du Temple Padmanabhaswamy ?


Pourquoi personne ne peut ouvrir cette porte mystérieuse du Temple Padmanabhaswamy ? - histoire, architecture - trésors, Travancore, Thirunanthapuram, théories, temple, souverains, règne, recherches, pays, Padmanabhaswamy, mythes, mystère, légendes, Kerala, Inde, histoire, hindouisme, exploration, études, divinités, dangers, croyances, Cochin, chambre, butin, aventure, Asie, argent, Alappuzha
Luke Appleby, Flickr

L’Inde est connue pour son incroyable richesse culturelle. Rien que sur la côte du Sud-Ouest dans l’État du Kerala, on trouve des endroits magnifiques à visiter comme le Fort de la ville de Cochin ou les lacs et les plages de Alappuzha.

Cependant, c’est la capitale de Kerala, Thiruvananthapuram, qui abrite l’un des lieux les plus importants et les plus riches de toute l’Inde.

Un trésor inestimable

Le temple Padmanabhaswamy est dédié à l’un des trois grands dieux de l’hindouisme, Vishnou. C’est d’ailleurs l’un des 108 lieux de culte du Vaishnavisme construit aux alentours du 6e siècle apr. J.-C., ce temple est cité dans de nombreuses œuvres littéraires tamoules de cette époque-là. Il connut beaucoup de rénovations au cours du 16e siècle. L’accès au temple n’est autorisé qu’aux hindous qui doivent eux-mêmes respecter une tenue vestimentaire très stricte pour pouvoir y entrer.

Ce temple était autrefois une chapelle royale qui appartenait à la famille souveraine de Travancore. Jusqu’au jour où un militant local du nom de T.P. Sundararajan a porté plainte contre les gestionnaires pour manque de sécurité et mauvaise préservation des biens du temple. C’est alors que, le 27 juin 2011, sept chercheurs ont été envoyés par la Cour Suprême d’Inde afin d’évaluer toute la richesse que possède le Sree Padmanabhaswamy.

Après une semaine, 5 des 6 voutes du temple ont été ouvertes. On y trouva l’équivalent de 14 milliards d’euros sous forme de pièces, statues en or, bijoux et pierres précieuses. Les avis divergent quant à la provenance d’un tel trésor. Les hindous pensent que c’est des offrandes à Vishnou alors que les historiens croient plus que ce sont des dons, des butins de guerre ou encore les impôts donnés par le peuple.

La provenance d’une telle fortune reste encore un mystère, mais ce qui est encore plus mystérieux est ce que renferme la dernière voute qui n’a pas encore été ouverte.

Pourquoi personne ne peut ouvrir cette porte mystérieuse du Temple Padmanabhaswamy ? - histoire, architecture - trésors, Travancore, Thirunanthapuram, théories, temple, souverains, règne, recherches, pays, Padmanabhaswamy, mythes, mystère, légendes, Kerala, Inde, histoire, hindouisme, exploration, études, divinités, dangers, croyances, Cochin, chambre, butin, aventure, Asie, argent, Alappuzha
Terry Feuerborn, Flickr

La chambre scellée

Toutes les chambres du temple ont été ouvertes à l’exception de la sixième, la voute B. Il faut avouer qu’elle est entourée par de nombreuses légendes bien effrayantes. Personne n’ose s’approcher de sa porte en fente ornée de deux cobras. Elle ne possède aucun verrou et il est dit que le seul moyen de l’ouvrir est de réciter un chant secret qui est désormais perdu. Quiconque tentera d’y accéder d’une autre manière sera maudit et damné à tout jamais.

Il parait qu’en 1930, des visiteurs du temple ont réussi à forcer la porte et à l’ouvrir, mais que des cobras ont jailli de la chambre. Il existe une multitude d’histoires similaires autour de la voute B, toutes aussi terribles les unes que les autres.

Grâce aux archives, il a été prouvé que la fameuse chambre a déjà été ouverte plusieurs fois auparavant. Les Travancore ont démenti ce fait en précisant qu’ils n’ont accédé qu’à l’antichambre et non pas à la chambre en elle-même.

Que les histoires et légendes sur le Sree Padmanabhaswamy soient vraies ou fausses, ce temple ne cesse d’en fasciner plus d’un. Les débats sur le fait d’ouvrir la chambre forte B ou plutôt la laisser éternellement fermée ne cessent de croitre. Beaucoup pensent que si la voute renferme vraiment un autre trésor il serait bien dommage de ne pas le découvrir.