Une éruption volcanique est un phénomène aussi fascinant que dangereux et dévastateur lorsque l’on voit qu’il peut détruire des villes entières sur son passage.

Tout le monde sait que personne n’a jamais pu résister à la chaleur élevée du magma, enfin presque !

Décidément, la nature n’a pas fini de nous étonner, avec ce volcan plutôt étrange de Tanzanie nommé Ol Doinyo Lengai (ou « Montagne de Dieu » dans la langue locale).

Ce dernier éclate de lave ne dépassant pas la température de 510 °C, si bien qu’elle est toujours noire.

D’ailleurs, un homme a réussi à s’en sortir après une chute dans l’une de ces coulées lors d’une expédition, en 2007.

Il a tout de même été hospitalisé pour brûlures assez graves aux bras et aux jambes. C’est probablement le seul à avoir survécu à une expérience aussi particulière.

Ce qui fait que cette lave est si singulière, c’est qu’elle coule comme de l’eau sous forme de rivières sinueuses avec une telle facilité qu’elle dévale très aisément les pentes.

Cela est dû au manque de chaînes moléculaires de silice. Sa viscosité est également un élément qui suscite beaucoup de stupéfaction.

Contrairement à la plupart des coulées ne pouvant pas traverser un plateau plat à plus de 10 km/h, la lave d’Ol Doinyo Lengai dépasse de loin la vitesse humaine.

Heureusement, elle n’a généralement pas assez de puissance et de volume pour provoquer une gigantesque explosion comme c’est souvent le cas lors d’une éruption.

Ce genre de lave, appelé « carbonatite», contient beaucoup d’éléments alcalins tels que du calcium, du sodium et du dioxyde de carbone, contrairement aux autres qui renferment de la silice et de l’oxygène.

la lave de carbonatite
Lave de carbonatite du Lengaï/CRPG

Ces dernières ont un point fusion très supérieur à celui de toutes les chaînes moléculaires de la carbonatite qui éclatent froidement.

On pourrait donc voir, un jour, des fontaines de magma s’étaler et geler dans les airs, ou se briser en morceaux qui seraient dispersés par le vent.

La découverte n’a vraiment pas de limites, et aussi surprenante puisse-t-elle être, elle nous rappelle chaque fois que notre connaissance est infime face aux mystères de notre Univers.


Partagez l'article

>