L’être humain a toujours été fasciné par l’Univers qui l’entoure, si bien que les prémices de l’astronomie datent d’il y a déjà plus de cinq millénaires, bien avant l’avènement des religions.

Publicité
Publicité

À une époque où les moyens technologiques n’ont jamais été aussi avancés, il va sans dire que l’observation de notre ciel nous permet d’en apprendre toujours plus sur notre galaxie, et de partir à la découverte d’astres encore inconnus il y a de cela quelques décennies.

À ce propos, il s’avère que la comète 46P/Wirtanen, qui est restée invisible jusqu’alors à l’œil nu, peut être aperçue dès maintenant, et ce, pendant tout le mois de décembre.

Publicité

Et parce que Noël arrive à grands pas, Dame nature a tenu à nous offrir une deuxième surprise, aussi magique que la première…

Un spectacle extraordinaire à ne surtout pas manquer

Découverte en 1948 par l’astronome américain Carl Alvar Wirtanen, à qui il a donné son nom, la comète 46P/Wirtanen a une période orbitale de 5,4 ans : en d’autres termes, c’est le temps qu’elle met pour tourner autour du Soleil en traversant le ciel, au-dessus de notre planète.

Publicité
Publicité

Et cette année, il semble qu’elle ait décidé de passer juste au-dessus de nos têtes un peu avant les fêtes de Noël : tandis que nous pouvons la percevoir depuis le 12 décembre, le spectacle qu’elle offrira ce soir sera d’une beauté sans égale d’après les experts australiens : « Il est possible d’observer une traînée de poussière autour du 14 décembre, lorsque la Terre croisera le plan orbital de la comète, et de voir la queue de poussière se creuser », déclarent-ils.

Plus surprenant encore, la comète 46P/Wirtanen, dont la nuée de poussière qu’elle laissera derrière elle, arbore une couleur verdâtre : composée de carbone diatomique et de cyanogène, ces deux substances chimiques luisent en vert lorsqu’elles se trouvent à la lumière du Soleil.

Ainsi, pour ne rien manquer de sa trajectoire, une carte interactive du ciel est disponible ici : en fonction de votre position, elle vous dira instinctivement dans quelle direction regarder pour pouvoir observer la comète ce soir et les jours à venir.

La comète 46P/Wirtanen sera visible à l'oeil nu dés ce soir pour un spectacle à ne pas manquer - sciences-et-technologies, espace - Voie lactée, univers, Terre, orbite, noel, Géminides, Étoile filante, comète, Carl Alvar Wirtanen, astronomie, Astronome, 46P/Wirtanen
Stub Mandrel, Wikipedia Commons

Par ailleurs, si les nuages sont trop épais à la tombée de la nuit, de simples jumelles suffisent pour pouvoir l’admirer…

Publicité
Publicité

Un double évènement dès le début de ce weekend

À l’approche des fêtes de fin d’année, tout porte à croire que l’Univers s’est démené pour nous faire plaisir : en plus de l’apparition de la comète 46P/Wirtanen, un autre évènement céleste majeur se prépare pour ce weekend, qui n’est autre qu’une pluie d’étoiles filantes.

Appelée Géminides par les scientifiques, elle est, contrairement à la comète, visible tous les mois de décembre. Celle-ci, qui débutera ce soir, se poursuivra jusqu’à dimanche : de ce fait, des centaines de météores tomberont du ciel, à raison d’une quarantaine par heure, et ce, pendant environ 2 jours.

Composée de milliers de fragments rocheux provenant de l’astéroïde 3200 Phaéton, la pluie d’étoiles filantes sera apparente surtout entre 1 h et 2 h du matin : « Vous pouvez commencer l’observation en première partie de nuit, mais les Géminides seront encore plus visibles en deuxième partie de nuit » explique le journaliste scientifique Jean-Luc Dauvergne.

Publicité

La seule condition à respecter pour espérer les repérer clairement est tout simplement d’éviter de regarder le ciel là où se trouve la lune, et préférer un endroit sombre où aucune source potentielle de lumière n’est perceptible.


Publicité