Que va devenir la planète bleue d’ici quelques années ? Telle est la question. Avec un climat qui se réchauffe sans cesse, l’avenir de notre espèce est plus qu’incertain.

Publicité

Avant que cela ne soit trop tard, des mesures d’urgence doivent être prises dans les meilleurs délais, et c’est alors que Jeff Bezos décide de mettre la main à la pâte.

Un geste qui pourrait tout changer

Personne n’arrive à agir rapidement pour limiter les émissions de gaz à effet de serre : afin de lutter contre les modifications du climat, Jeff Bezos, PDG d’Amazon et l’un des hommes les plus aisés du globe, promet un don de 10 milliards de dollars pour cette initiative. 

Ce dernier se fera par action collective des entreprises, des États-nations, des Organisations mondiales et des particuliers. La fortune de Bezos s’élevant à 130 milliards de dollars, la faveur qu’il fait représente environ 8 % de sa richesse. 

Dès cet été, les ONG et scientifiques chargés des recherches sur le réchauffement planétaire seront subventionnés par le nouveau projet nommé « Bezos Earth Fund ».

Le début de cette année a été un rappel rigoureux sur l’état de la Terre et des complications auxquelles nous sommes confrontés.

En Antarctique, la fonte des calottes entraîne une élévation du niveau de la mer, menaçant ainsi les populations côtières. Les animaux vivants autour des glaciers voient leur environnement détruit et risquent l’extinction.

Publicité

Ce mois-ci, des températures sans précédent ont été enregistrées sur la péninsule Antarctique qui a atteint 18,3 °C le 6 février, ou l’île Seymour qui a frôlé les 20,75 °C le 9. En outre, une vague de criquets inédite a traversé l’Afrique de l’Est, dévastant des cultures vitales. 

Les insectes rapaces, particulièrement nombreux cette année compte tenu des conditions météorologiques favorables à leur prolifération, dévorent quotidiennement d’énormes quantités de plantes.

Des projets ambitieux au secours de la planète

Les incendies qui ont ravagé l’Australie en début d’année sont également l’une des conséquences du réchauffement du climat. Si cela continue, d’autres évènements environnementaux extrêmes suivront dans les années à venir.

Toutefois, il n’est jamais trop tard pour bien faire. De nombreuses technologies prometteuses émergent, telles que la Capture et le Stockage du Carbone (CCS). 

D’après Dave Reay, Directeur exécutif du Edinburgh Center for Carbon Innovation, cette initiative est très coûteuse et l’annonce de Bezos pourrait être capitale dans sa réalisation.  

CCS/Commission Européenne

Même si l’expansion de l’agriculture intelligente et le traitement universel des eaux usées paraissent comme des solutions secondaires, elles restent cruciales en termes d’abaissement des émissions de chaleur et de résilience accrue aux effets du changement climatique.

La lutte contre les extinctions d’espèces à grande échelle est également un élément essentiel de l’équation. 

Le Professeur Richard Templar de l’Imperial College de Londres déclare que ceci est aussi important pour les animaux que pour l’Homme et influence directement la réduction du CO2.

L’apport de trésorerie du Bezos Earth Fund est une lueur d’espoir pour la préservation de la planète pour les générations à venir.


Partagez l'article

>