fbpx

Il y a une raison pourquoi la plupart des gens ne veulent pas une vie parfaite


Il y a une raison pourquoi la plupart des gens ne veulent pas une vie parfaite - societe, psychologie - vie, théories, société, religions, recherches, qualités, psychologie, positivité, personnes, perfection, optimisme, monde, modestie, mode de vie, humains, hommes, gens, femmes, études, croyances
Geralt, Pixabay

Depuis que le monde est monde, on rencontre souvent cette minorité de personnes pour qui rien ne semble avoir de secrets. Elles sont riches, elles réussissent tout ce qu’elles entreprennent, elles sont belles, et profitent d’une excellente santé…

Beaucoup de chercheurs ont essayé de percer le secret de ces individus hors normes que l’on surnomme The Three Percenters, et il s’avère que la seule chose qui les distingue des autres, c’est le fait qu’ils désirent ambitieusement, et surtout croient qu’il est possible d’avoir tout ce qu’ils désirent.

Mais alors, pourquoi les êtres humains n’aspirent-ils pas à la vie parfaite ?

Le « mythe » de la parfaite existence

Afin de comprendre ce que les gens attendent de la vie, des chercheurs ont décidé de tester le « Maximisation Principle » qui n’est autre que la mesure dans laquelle on choisit le meilleur choix après avoir éliminé les barrières et les obstacles qui y sont liés.

Dans le cadre de cette étude, plus de 8 000 personnes de 27 pays différents ont participé aux différentes expériences proposées, dans lesquelles on leur a demandé de répondre à des formulaires. Pour les participants de Corée du Sud, d’Espagne et d’Indonésie, les questions tournaient à la fois autour de leurs idéaux tels que la santé, le plaisir, la richesse, la liberté, mais aussi autour de leurs moralités, dont leur point de vue par rapport à l’égalité des chances, la liberté des autres, tout en incluant les avancées technologiques.

Les résultats de l’étude publiée dans le journal « Psychological Science » sont assez surprenants : ils ont montré que les gens sont bien plus modestes que ce que l’on pensait. Bien que l’Homme soit à la recherche du bonheur et d’une bonne santé tout en profitant d’une situation financière confortable, il ne cherche pas forcément la perfection.

D’après le Docteur Paul Bail, du département de Psychologie de l’Université de Bath, les gens sont très conscients du fait que la vie puisse contenir des hauts et des bas, et ceux étudiés ont dit qu’ils aspirent à être heureux entre 70 et 80 % du temps.

Il y a une raison pourquoi la plupart des gens ne veulent pas une vie parfaite - societe, psychologie - vie, théories, société, religions, recherches, qualités, psychologie, positivité, personnes, perfection, optimisme, monde, modestie, mode de vie, humains, hommes, gens, femmes, études, croyances
Brett Davies, Flickr

Le monde parfait n’existe pas

D’après les recherches menées par Matthew Horney, un chercheur de l’Université du Queensland, l’Homme veut bel et bien vivre plus d’expériences positives dans la vie, mais ce n’est pas pour autant qu’il souhaite se passer des expériences un peu plus sombres : « Nos recherches montrent que le sens de la perfection des gens est étonnamment modeste. » déclara t-il.

Le chercheur a également remarqué que la modestie est plus répandue dans les milieux où règnent croyances bouddhistes et confucianistes. Ceci s’explique par la valeur que donne ce genre de religions à l’humble qualité qu’est la modestie.

Ces différentes recherches montrent que nous avons une notion de perfection légèrement complexe, et elles mettent l’accent sur le fait que le positif ne peut être sans le négatif et vice versa. Ces résultats sont très importants, notamment pour expliquer certains comportements contradictoires et irrationnels que nous avons du mal à comprendre, comme le cas d’un asthmatique qui ne peut se passer de la cigarette.

Il va de soi que notre environnement social et culturel contribue grandement à la formation de nos croyances, de nos rêves et de nos ambitions. Cependant, et bien que les raisons peuvent être nombreuses, il est difficile de définir avec exactitude la raison pour laquelle nous ne semblons pas vouloir d’une parfaite existence.