La tour Eiffel est, probablement, un des monuments les plus célèbres au monde.

Publicité

Elle donne, à la ville de Paris, un charme et attrait supplémentaires, pour le plus grand plaisir des touristes, comme des habitants de la ville, qui ne se lassent pas de l’admirer.

Vous n’êtes pas sans savoir que c’est Gustave Eiffel qui a construit cette merveille. Mais vous ignoriez sans doute, qu’il y avait aménagé un appartement privé auquel personne n’avait accès. Inutile de vous dire que cela avait suscité la jalousie et l’envie de plus d’un !

Publicité
Les Chatfield/Flickr

L’auteur Henry Girard explique dans son livre ; «La tour Eiffel de 300 mètres » que les Parisiens étaient prêts à louer cet espace, une seule nuit, contre une petite fortune s’il le fallait.

Malheureusement, le propriétaire avait toujours refusé. Il consentait, toutefois, à l’occasion, à y accueillir des invités de grand prestige, comme Thomas Edison, par exemple.

Serge Melki/Flickr

L’intérêt que montrent les gens à cet endroit n’est pas seulement dû au fait qu’il se trouve au sommet de l’une des plus incroyables tours, mais aussi à cause de la chaleur et du confort qu’ils espèrent y trouver. En plus de la vue superbe qu’il leur offrirait sur la ville.

Publicité

En effet, le papier peint, les meubles en bois et la peinture à l’huile leur aurait vite fait oublier l’antipathie de l’acier et les lignes dures dans lesquels le logement se trouvait.

Anike Monie/Wikimédia Commons

Contre toute attente, un deuxième appartement de la tour et un espace de conférence inutilisé étaient désormais, loués par le site de location de vacances, HomeAway, pour des séjours limités à l’été 2016.

Ainsi, contrairement à la volonté de M. Eiffel, des visiteurs de la classe la plus modeste, pouvaient, enfin, savoir ce que cela faisait de résider à l’adresse la plus “courtisée” de tous les temps !

Publicité

Il est tellement étonnant de se dire que, des années après la construction de la Tour Eiffel, on puisse découvrir des secrets dont personne ne soupçonnait l’existence. Cela laisse supposer que la possibilité de faire d’autres découvertes encore plus incroyables n’est pas à écarter.


Partagez l'article

Publicité
>