Que se passerait-il si on venait à lancer un morceau de glace dans un trou glacial de 90 mètres de profondeur ? Il s’agit de l’une de ces questions que l’on ne s’est jamais posé mais dont on aimerait quand même connaître la réponse. Et pour celle-ci, vous n’allez pas être déçu.

Publicité

Pourquoi avoir creusé un trou de 90 mètres dans la glace ?

C’est dans le Taylor Glacier, dans les vallées sèches de McMurdo en Antarctique que sont creusés ces trous.

Le glaciologue Peter Neff ainsi que son équipe, soutenus par la US National Science Foundation and Antarctic Programme, réalisent ce type de forages afin de trouver des noyaux de glace, et ainsi étudier les gaz piégés à l’intérieur.

Ce dernier montre la différence entre de la glace pure, fabriquée au laboratoire, complètement translucide, et un morceau de noyau de glace dans lequel on voit apparaître plusieurs bulles.

L’explication est simple, il s’agit de l’air qui est coincé entre les flocons de neige lorsque ces derniers se solidifient pour se transformer en glace.

Et afin d’étudier les types de carbon qui composent les gaz traces, tels que le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), ainsi que le monoxyde de carbone (CO), les chercheurs ont besoin de beaucoup de glace. En effet, une tonne de glace ne leur permet d’obtenir que 40 litres d’air à analyser.

Neff décrit ces couches de glace comme étant un livre d’histoire traitant les conditions climatiques et atmosphériques à travers les âges, du fait que ce sont des couches de neige qui se superposent au fil des ans.

Il explique aussi que les trous forés se referment vite, grâce à la neige qui tombe mais aussi à l’écoulement des glaces du glacier.

Les bruitages d’un dessin animé

Cela se passe en Antarctique. Dans une vidéo publiée sur Twitter, le glaciologue Peter Neff réalise cette expérience : il jette un morceau de glace dans un trou de 90 mètres de profondeur. Comme il le dit en description, le bruit qu’émet le morceau de glace lorsqu’il touche le fond est assez insolite.


Dans une autre vidéo également publiée sur son compte Twitter, il montre l’amusement des chercheurs face à cette découverte insolite.

Neff finit par souligner la beauté captivante de l’Antarctique, et explique que c’est la raison pour laquelle ceux qui ont eu la chance d’y aller pour travailler veulent toujours y retourner. Ce qui est sûr, c’est que la vidéo en vaut le détour !

OhChouette! © 2018. Tous droits réservés, sauf mention contraire.

Illustration: ErikaWittlieb, pixabay


Partagez l'article

>