C’est la journée du chocolat et des roses, des cœurs rouges et des lettres d’amour. Inutile de tourner autour du pot, le 14 février n’est un secret pour personne.

Publicité

Ce qui est inconnu pour beaucoup d’entre nous, c’est son histoire, ou plutôt, son passé.

Saint-Valentin baptisant Saint Lucilla Jacopo Bassano.
Saint-Valentin baptisant Saint Lucilla Jacopo Bassano. Depuis Wikimedia.

Un événement fâcheux

Il est difficile de souligner l’origine exacte de la Saint-Valentin, mais beaucoup d’auteurs et de personnalités historiques se sont fixées pour point de départ la Rome antique.

Publicité

Cette même coutume, serait née en hommage à deux martyrs, les deux partageant le même nom. L’un aurait été le prêtre Saint Valentin, qui, dans son temps, s’occupait de « marier » les soldats romains à l’insu de l’Empereur Claude II le Gothique. Certains disent que ce dernier pensait que les chevaliers mariés étaient moins performants dans le combat, et qu’il avait de ce fait interdit toute forme d’union conjugale. D’autres suggèrent que cela est lié à sa haine des chrétiens.

Valentin fut emprisonné avant d’être sauvagement exécuté (par décapitation) sous les ordres de Claude II, le 14 février, entre 269 et 280 selon les traditions.

Les fêtes des Lupercales, œuvre d'Andrea Camassei. Musée du Prado
Les fêtes des Lupercales, œuvre d’Andrea Camassei. Musée du Prado.

Une violence sans scrupule

Durant la même période, se défilait chaque année entre le 13 et le 15 février les Lupercales, des fêtes païennes dans lesquelles sacrifices et contrainte étaient au programme.

Publicité

Visant à des fins de purification et de passage, les hommes « étaient nus et ivres » selon Noel Lenski, historien à l’Université du Colorado à Boulder. Les jeunes femmes se mettraient en lignes et se laisseraient frappées et fouettées par ces derniers. Les romains croyaient que cela les rendrait « fécondes ».

Plus tard, vers le Ve siècle, le Pope Gélase Ier fait abolir les rituels païens pour mettre en avant la Saint-Valentin, qui, depuis sera fêté en la mémoire du « prêtre-cupidon ».

Aujourd’hui, la célébration s’est popularisée presque partout dans le monde. Et on devrait l’appeler « le jour de chance des fleuristes ».

Publicité
OhChouette! © 2018. Tous droits réservés, sauf mention contraire.

Images en vedette: Par Johntex depuis Wikimedia


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>