L’archéologie nous renseigne sur les civilisations antiques qui ont marqué l’humanité au fil du temps, mais aussi sur les activités pratiquées aux époques les plus reculées. Grâce à cette science, on peut avoir une vision bien plus complète des coutumes anciennes et des rituels qui s’y rapportent.

Publicité

Cependant, le site que les experts viennent de découvrir est tout à fait hors du commun. En effet, les archéologues ont récemment mis la main sur un jeu de société, vieux de plus de 1 700 ans ; ludus latrunculorum ; sur un site de tumulus en Norvège.

Faisant appel aux instincts de militaires chez les deux adversaires. Il est semblable aux échecs, aux dames ou encore au backgammon. 

Les 19 morceaux retrouvés comprennent des dés allongés, qui nous éloignent un peu des cubes communément utilisés de nos jours.

D’après les chercheurs, ce site du nom d’Ytre Fosse remontant à l’âge du fer en l’an 300, aurait peut-être inspiré l’appellation de la Norvège. Cela serait dû à la route maritime nommée « Nordvegen », à côté de laquelle il est situé.

Bergen University Museum

Par ailleurs, l’emplacement du plateau de jeu indique qu’il aurait pu servir de distraction pour les commerçants à cette ère-là. Son propriétaire serait une personne de la haute société, d’autant plus que l’on a également identifié certains objets tels que de la poterie, des os, une aiguille, ainsi que du verre brûlé, qui confirment cette hypothèse.

L’historien Morten Ramstad, du Musée universitaire de Bergen pense qu’il n’y avait que des aristocrates proches de l’Empire romain qui auraient pu s’offrir le luxe de s’amuser à ce genre de jeu.

Bergen University Museum

Les experts font état de pièces de gibier en os plus ou moins en bon état, ainsi que de longs dés sur lesquels figurent de petits cercles formant les chiffres zéro, trois, quatre et cinq.

Il convient de noter que des éléments de ludus latrunculorum ont été trouvés dans une île au large des côtes du nord-est de l’Angleterre ; Lindisfarne.

Publicité

Si les chercheurs sont très satisfaits de tenir un aperçu aussi passionnant de l’histoire de la culture norvégienne et de son évolution depuis l’âge du fer, ils semblent tout aussi fascinés de constater les grandes similitudes des peuples d’autrefois avec la société contemporaine, du moins en ce qui concerne les loisirs !


Partagez l'article

>