Tandis que nous étudions sans relâche pour espérer exercer le métier de nos rêves, il se peut que l’épanouissement à travers le travail soit ailleurs, parfois là où nous ne savions même pas qu’il existait.

Publicité
Publicité

Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, tout ne se résume pas forcément aux grandes écoles, aux diplômes, et de nombreuses professions sont là pour le confirmer : Mannequin pour pieds, Posteur de commentaires, Pousseur dans le métro, ou encore Voix de la SNCF…

Mais s’il y en a un qui sort du lot, c’est bien les Nounous pour pandas : en Chine, il est effectivement possible d’être payé pour faire des câlins à l’une des créatures les plus mignonnes qui puissent exister…

Publicité

Un métier hors du commun

En 2014, le Centre de Recherche sur le Panda géant, situé dans la province de Sichuan en Chine, a lancé une large campagne de recrutement un peu partout à travers le pays pour tenter de dénicher les meilleur(e)s “nounous pandas”.

“Votre travail n’a qu’une mission : passer 365 jours avec les pandas et partager leurs joies et leurs peines” déclarent les recruteurs.

Publicité
Publicité

En outre, les candidats qui se présentent doivent cependant répondre à très peu d’exigences pour tenter de décrocher ce poste hors normes : tout d’abord, être âgé(e) d’au moins 22 ans, avoir quelques notions concernant les pandas ainsi qu’en matière de photographie, en plus de savoir écrire.

Si la candidature est retenue, celle-ci ouvre droit à un salaire de 200 000 yuans par an, soit 32 000 dollars (environ 2 665 dollars ou 2310 euros par mois), et le nouveau ou la nouvelle gardien(ne) de pandas bénéficie d’un logement, des repas et du transport gratuits.

Cette offre d’emploi a suscité tellement d’intérêt que pas moins de 100 000 candidatures ont été déposées en l’espace de quelques jours.

Cependant, il semblerait qu’au-delà du côté insolite et peu commun de ladite profession, il existe quelques inconvénients que les organisateurs de la campagne ont honnêtement mis en exergue…

Publicité
Publicité
En Chine, vous pouvez être payé pour câliner des pandas - relations, animaux - voyage, vie, travail, Sichuan, salaire, Rêve, recrutement, Panda géant, métier, Mammifère, Infirmier, Emploi, éducation, Chine, China Daily, Câlins, animaux, affection
Giant Panda Research Base, Chengdu, Sichuan

…mais pas sans mauvaises surprises

Même si câliner des pandas à longueur de journée semble être le meilleur métier au monde, la réalité sur le terrain est bien différente de ce que l’on peut imaginer.

À ce propos, le China Daily rapporte l’histoire de Zhang Meng, nourrice pour pandas : âgé alors de 25 ans lorsqu’il a été recruté en 2015, il s’attendait à vivre une expérience extraordinaire, sans contraintes aucunes.

Finalement, il s’avère que ce travail est beaucoup plus physique et contraignant que prévu et ne consiste pas seulement à donner de l’affection comme on pourrait le croire, bien qu’il affirme être très heureux et épanoui aux côtés des pandas malgré tout.

Publicité

Pour mener à bien sa mission, Zhang Meng doit, tous les jours, non seulement préparer, mais également transporter des dizaines de kilos de bambous pour nourrir les deux pandas dont il a la charge, car il faut savoir qu’ils mangent tout au long de la journée.

De même, c’est lui qui se charge du ménage quotidien de leur enclos et de leurs quatre autres repas journaliers : en d’autres termes, il occupe davantage le rôle d’infirmier plutôt que de quelqu’un qui passe son temps à câliner les pandas…

Enfin, pour que ces mammifères puissent se sentir en sécurité, leurs nourrices doivent plonger leur tenue de travail dans l’urine et les excréments de pandas, et ainsi camoufler toute trace d’odeur humaine afin qu’ils ne prennent pas peur… de quoi casser le mythe de l’emploi de rêve.

Publicité
Publicité

Publicité