Depuis que le monde a accès à Internet, le public est en constante surveillance. Et cela ne nous est pas inconnu, bien au contraire. Edward Snowden est peut-être l’une des premières personnes à l’affirmer, sans aucune retenue.

Publicité
Publicité

Il est aujourd’hui âgé de 36 ans et a travaillé, par le passé, pour la CIA (Central Intelligence Agency) avant d’être employé par la NSA (National Security Agency). Mais aucun de ces organismes gouvernementaux m’embrassait ses convictions, et ce pour des raisons multiples et toutes bien expliquées.

L’année 2013 s’est présentée au jeune homme, devenu désormais lanceur d’alerte, telle une révélation. Tout récemment, il revient nous parler – tenez-vous bien – d’ « extraterrestres ».

Publicité

« Tout le monde veut croire aux théories du complot, car ainsi, la vie a plus de sens », a déclaré Snowden à Joe Rogan, un célèbre podcasteur et animateur de télévision américain.

« Nous sommes tentés de croire que quelque part, quelqu’un contrôle, quelqu’un a les ficelles en mains », ajouta-t-il.

Publicité

Le gouvernement d’Amérique hébergerait au sain de ses stations les plus secrètes des « aliens » et peu de personnes avaient connaissance de cette information, d’après beaucoup de monde. C’était un fait.

Seulement, E. Snowden a mis un terme sur la question le 23 octobre 2019, lorsqu’il a abordé ces « rumeurs » dans son mémoire publié, intitulé « Permanent Record ». Nous le savons, car il en a parlé directement à Rogan durant un podcast diffusé le même jour.

Publicité

« Je sais, Joe, je sais que tu veux qu’il y ait des extraterrestres » dit Edward. « Je sais aussi que Neil deGrasse Tyson (astrophysicien) veut fortement qu’il y ait des aliens. Et il y en a sans doute, tu es d’accord ? »

Publicité

 « Oui », répliqua Rogan.

Edward Snowden a vérifié si la CIA cachait des extraterrestres - politique, insolite, espace - Zone 51, Vie extraterrestre, Théorie du complot, théorie, Satellite naturel, Russie, Podcasting, Nevada, Neil deGrasse Tyson, National Security Agency, Monde (univers), Lune, Lanceur d'alerte, Information classée secrète, Information, gouvernement, Forces armées des États-Unis, États-Unis, Edward Snowden, Connaissance, Climatologie, Central Intelligence Agency, Canular, Base de données, Astrophysique

Cependant, « Je sais que le gouvernement américain n’a pas eu de contact avec des formes de vie extraterrestres et qu’il n’en hébergeait aucune dans ses installations, telle la zone 51, aire géographique se trouvant au Nevada. » a indiqué Snowden à Joe depuis la Russie – où il a eu droit à l’asile.

Publicité

« J’ai pu obtenir accès aux réseaux de la CIA, de la NSA, et même de l’armée américaine, et aucun résultat à caractère affirmatif ne s’est affiché. Je n’ai absolument rien découvert. »

Publicité

Même en travaillant comme sous-traitant pour la NSA pendant des années, Snowden n’est jamais tombé sur une information relative à l’existence d’une vie extraterrestre. Il avait beau « fouiller » ici et là, dans les bases de données du gouvernement, il n’a trouvé aucune preuve.

Toutefois, il admet qu’il est absolument possible que s’il y a eu un éventuel contact avec les aliens, celui-ci peut être caché, hautement bien dissimulé, et ouvert à un nombre inférieur d’agents ; ceux pouvant accéder aux informations classifiées.

Publicité

Le dénonciateur n’a pas seulement discuté d’extraterrestres. Il a aussi clos le débat sur d’autres théories populaires, à savoir l’idée selon laquelle la science du climat est un « canular » et celle qui prétend que l’atterrissage sur la Lune était un évènement purement simulé par les États-Unis.

« À ma connaissance, les extraterrestres n’ont jamais pris contact avec la Terre, ou alors, ils ont manqué de contacter les services de renseignement américains », conclut-il.

« Et je dis oui ; l’homme a belle et bien mis le pied sur la Lune, et le changement climatique est réel ». À qui il plaira de croire le contraire…


Publicité