Créée en 1937 par les frères Richard et Maurice McDonald, la chaîne de restauration rapide éponyme n’est plus à présenter aujourd’hui : fastfood le plus connu au monde, il en existe plus de 36 000 à travers la planète dans pas moins de 119 pays différents : rien que pour l’année 2013, les chiffres montrent que 69 millions de personnes ont été servies, chaque jour, chez McDonald’s.

Publicité
Publicité

Mais une très récente étude anglaise risque bien de mettre à mal l’image du restaurant : en effet, il semble que des traces de matières fécales aient été retrouvées sur absolument tous les écrans tactiles analysés…

Une étude particulièrement inquiétante

Menée par des scientifiques du Département de microbiologie de l’Université de Londres en association avec le journal britannique Metro.co.uk, une enquête a révélé que la totalité des écrans analysés appartenant à McDonald’s sont infectés de matières fécales : « Nous avons tous été surpris de la quantité de bactéries intestinales et fécales présentes sur les machines à écran tactile. Celles-ci provoquent le type d’infections que les gens contractent dans les hôpitaux. » S’exclame l’un des auteurs de ladite étude et Professeur de microbiologie Paul Matewele.

Publicité

Les chercheurs anglais ont ainsi examiné les bornes de 11 McDonald’s situés à Birmingham et à Londres : d’après les échantillons prélevés, ils y ont découvert 10 bactéries différentes, dont la plupart sont contagieuses, voire dangereuses dans certains cas : « Il est inquiétant de voir le staphylocoque sur ces machines, car il est très contagieux. » déclare le Professeur, qui rappelle également que ce type de bactérie devient de plus en plus résistant aux antibiotiques au fil du temps.

En outre, ils ont aussi décelé la bactérie Listeria, connue pour provoquer la listériose, une maladie infectieuse qui entraîne parfois des fausses couches chez la femme enceinte et des complications plus ou moins graves chez les personnes immunodéprimées.

Publicité
Publicité
Des traces de caca retrouvées sur tous les écrans tactiles chez McDonald's - sciences-et-technologies, nourriture - Staphylococcus, Royaume-Uni, Richard et Maurice McDonald, Restauration rapide, restaurant, recherches, microbiologie, Matière fécale, Maladie infectieuse, Listériose, Listeria, Immunodéficience, hôpital, grossesse, études, Écran tactile, Contagion, bactérie, Antibiotique, Antibactérien, analyses
Pixabay.

Un constat moins grave qu’il n’y paraît malgré tout

Bien que ces informations puissent paraître inquiétantes de prime abord, les auteurs suggèrent que leur intention n’est évidemment pas d’attaquer la chaîne de restauration, mais davantage de mettre en garde les personnes qui ont l’habitude de commander dans des fastfoods : « Si les gens sont au courant, ils peuvent agir. Ils peuvent probablement prendre quelque chose comme un nettoyant antibactérien » déclare le Professeur Matewele.

Notons que ces bactéries, même si elles restent potentiellement nocives pour l’Homme, n’engendrent pas forcément d’infections à tous les coups : il faut savoir que tous les lieux publics comportent des milliards de bactéries et que seules les personnes les plus fragiles physiquement risquent des complications : « Ce genre d’histoires est irritant. C’est toujours la même chose : jouets pour enfants, poignées de porte, écrans tactiles. Ce sont tous des objets touchés par plusieurs personnes. […] Se laver les mains fait plus ou moins l’affaire » affirme le microbiologiste américain de l’Université de Californie David Coil, visiblement excédé.

Enfin, pour sa défense, l’un des porte-paroles de la société McDonald’s a répondu que leurs « écrans d’autocommande sont nettoyés fréquemment tout au long de la journée », en ajoutant que la totalité des « restaurants offrent également aux clients la possibilité de se laver les mains avant de manger ».


Publicité