La nature n’est pas seulement un milieu où des créatures évoluent et se reproduisent, mais également un environnement propice à la découverte et à l’expérimentation, afin d’élucider chaque jour un des mystères de la vie.

Publicité

La luminescence était, jusqu’à présent, propre à certaines espèces animales bien déterminées comme les lucioles ou le plancton, par exemple. Les plantes, quant à elles, n’ont jamais montré une telle capacité, malgré les nombreuses tentatives des scientifiques à les faire briller.

Pourtant, il semblerait que ces essais aient enfin porté leurs fruits, avec la création d’herbes pouvant émettre de la lumière. L’étude publiée dans Nature Biotechnology a révélé que la brillance de ces végétaux est une première depuis le début des tests.  

Publicité
des plantes brillantes
Plants de tabac bioluminescents/Planta LLC

Il s’agit de plants de tabac génétiquement modifiés à l’aide de l’ADN de champignons bioluminescents. Il est à noter que cette opération avait un but commercial pour l’un des collaborateurs de l’équipe, propriétaire de Planta LLC, une startup biotechnologique basée à Moscou.

Quoi qu’il en soit, le groupe de chercheurs a réussi à atteindre un milliard de photons par minute, une puissance jamais réalisée auparavant. Cela est probablement dû à l’acide caféique, dont les propriétés stimulantes viennent d’être identifiées.

Cette substance détectée dans tous les végétaux favorise, en effet, la production de lumière. C’est pourquoi les spécialistes ont voulu reproduire les voies électroluminescentes au sein d’une espèce feuillue en injectant l’ADN fongique dans les génomes des plantations de tabac.

Publicité

Le projet a été couronné par des plantes autoluminescentes incroyables qui augmentent leur « pouvoir » pendant leur processus de croissance. Les chercheurs expliquent que la brillance était bien plus forte dans les nouvelles parties de la pousse par rapport aux plus anciennes, qui, elles, ont perdu leur éclat au fur et mesure qu’elle se développait.

L’équipe estime que cette méthode pourrait aussi bien fonctionner sur d’autres végétaux très largement cultivés dans nos espaces verts, tels que la rose, le pétunia ou la pervenche.

Grâce aux résultats de cette recherche, nous pourrons peut-être enfin admirer la beauté de ce genre de fleurs ailleurs que dans les fictions. Bientôt, elles viendront égayer notre quotidien et nous éblouir de par leur panache.

Publicité

Partagez l'article

>