Dans un rebondissement tout à fait extraordinaire, le site de construction du nouvel aéroport de Mexico s’est révélé être une mine géante de squelettes de mammouths.

Les os de ces créatures incroyables et d’autres animaux de la Préhistoire ont été découverts sur un ancien lit de lac, à Zumpango, au nord de la capitale. Il s’agit, notamment de 100 mammouths, de chameaux, de chevaux, de bisons, de poissons, d’oiseaux, d’antilopes, et de rongeurs, selon le Chef capitaine de l’Armée et Directeur des opérations, Jesus Cantoral.

Il ajoute que, depuis le début des fouilles, en octobre 2019, 194 endroits ont été recensés comme réserve d’ossements. L’exhumation de l’une de ces carcasses colossales n’était pas chose facile ; elle a nécessité beaucoup de soins, d’autant plus qu’il ne fallait surtout pas courir le risque d’abimer le spécimen voisin.

Rodrigo Arangua/AFP

L’autre défi pour les autorités était de réussir à finir les travaux de l’aéroport à temps pour l’inauguration prévue pour mars 2022, tout en préservant les restes, désormais d’une valeur inestimable. C’est Manuel Lopez Obrador, futur président de l’établissement, qui avait fixé ces délais.

Pour sa part, l’archéologue Araceli Yanez, affirme que cette région possédait, autrefois, plusieurs attraits pour les mammouths, dont l’eau et la nourriture. Il explique que le lac offrait un cadre de vie agréable et sécurisant pour ces bêtes qui avaient vite succombé à ses charmes.

Malheureusement, ils se sont rendu compte, à leurs dépens, que cet endroit présentait aussi certains inconvénients, lorsqu’ils sont restés bloqués dans la boue, privés de toute source d’alimentation, jusqu’à ce qu’ils y aient laissé la vie.

AFP PHOTO/INAH

Par ailleurs, d’autres mammifères géants avaient déjà fait l’objet de découvertes similaires. Cela s’est aussi passé à Mexico, pendant les années 1970. Un squelette de mammouth avait alors été déterré par des manœuvres, au nord de la métropole.

Une quarantaine d’années plus tard, le même scénario s’est reproduit, mais cette fois-ci en dehors de la ville. Cette longue série de révélations s’est clôturée par celle faite par des archéologues l’an dernier, à Tultepec, et qui présentait les squelettes de 14 mammouths. Ces derniers étaient vraisemblablement les proies d’une chasse impitoyable, c’est ce qui avait laissé croire les experts qu’il s’agissait là d’une embuscade ; la première du genre.

Rodrigo Arangua/AFP

La bonne nouvelle, c’est que le nouveau centre d’aviation, entamé en 2019 sur la base aérienne militaire de Santa Lucia, comportera un musée où seront exposés les vestiges les plus anciens, dont les ossements de mammouths géants.

L’Armée assurera elle-même le suivi des travaux, sur ordre de l’administration de Lopez Obrador, qui avait exprimé ses soupçons sur l’intégrité du projet.

Le Mexique est un pays vraiment étonnant. Il présente un intérêt touristique certain, surtout pour les amoureux de la science et de la nature.


Partagez l'article

>