Le secteur médical est souvent contraint à changer ses méthodes pour des raisons différentes, mais qui valent le coup. Les approches thérapeutiques et les centres hospitaliers ne répondent pas toujours aux attentes des patients, et la surmédication devient de plus en plus dure à « avaler ». Pour remédier à cela, des spécialistes pensent avoir mis la main sur une solution idéale, radicale, mais accessible à tous…

Publicité
Publicité

Une nouvelle approche

Observer les nuages, tailler ses maux sur une pierre et la jeter à la mer ou encore sortir à la cueillette des champignons sauvages semble être des consignes tirées d’un vieux livre de conseils aux sources douteuses plutôt qu’un traitement médical. Pourtant, c’est au contraire un concept très sérieux.

Le programme « Nature Prescriptions » s’inscrit dans les nouvelles mesures prises par des médecins généralistes écossais, aux îles Shetland précisément. Suite à une étude pilote très bien menée à Scalloway, tous les médecins des lieux ont dorénavant la possibilité, et surtout l’autorisation de prescrire un genre de remède très inhabituel : la nature.

Publicité

Géré par deux institutions écossaises et étant le premier dans son genre aussi bien au pays que dans le monde, ce projet est ambitieux et prometteur aussi bien pour la communauté médicale que pour les patients. Les fondateurs trouvent plusieurs bénéfices à cette nouvelle stratégie thérapeutique. Selon eux, elle serait intéressante pour réduire les risques liés aux maladies cardiaques, améliorer la pression artérielle et minimiser les chances de subir un accident vasculaire cérébral.

Plus important encore, une telle prescription venant d’un personnel qualifié aurait également un effet positif sur la santé mentale et le bonheur des patients. « Il existe des preuves qui démontrent que la nature a bel et bien des effets bénéfiques sur la santé corporelle et mentale. » explique Karen MacKelvie, responsable de l’engagement communautaire à la RSPB Scotland.

Publicité
Publicité
Des médecins écossais sont en train de prescrire la nature à leurs patients - sante-et-medecine, maladies, insolite - Traitement (médecine), Thérapie, Solution idéale, Shetland, Scalloway, Santé mentale, Risque, Psychothérapie, Pression artérielle, Prescription (médecine), physique, Patient, nature, Médecine générale, grippe, Écosse, Diabète sucré, Détente, Dépression (psychiatrie), cancer, Bonheur, bien être, Accident vasculaire cérébral
Public Domain, Max Pixel

Sans aucun risque

Un dépliant a été conçu pour guider les médecins dans leur description des bienfaits de la nature, afin qu’ils puissent mener à bon port l’imagination et la bonne volonté des patients. Un calendrier peut être offert aux plus intéressés, contenant des idées d’activités à l’extérieur selon la période de l’année : pourquoi ne pas faire plus de promenades avec votre chien en mars ?

Ce schéma thérapeutique peut être appliqué à plusieurs cas : de la simple grippe saisonnière à la dépression, en passant par le diabète et même le cancer. « Les avantages constatés sur le plan physique ou mental d’une connexion avec la nature ont été démontrés dans de nombreuses études de cas. » a déclaré à The Guardian Makena Lohr, porte-parole du Center for Sustainable Healthcare à Oxford.

« Je participe au projet, car il offre aux patients un moyen organisé, gratuit et accessible pour associer la nature environnante à une approche thérapeutique, non médicamenteuse et utile pour un grand nombre de cas pathologiques. » explique Chloe Evans du Scalloway Health Center.

Les fondateurs insistent sur le fait que tout le monde peut tirer un avantage d’une telle thérapie, et ce à un niveau individuel. Après tout, une petite balade au naturel n’a jamais fait de mal à personne, sauf si peut-être, vous tombez sur la mauvaise espèce de champignons…

Publicité
Publicité

Publicité