Vous avez surement déjà entendu parler de beaucoup de caprices sur internet, mais si vous pensez avoir vu suffisamment de défis insolites, et bien vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Il semblerait que les glandes génitales mâles soient dotées de papilles gustatives. C’est pourquoi de plus en plus d’hommes réalisent une « nouvelle expérience » des plus étranges…

Les hommes pourraient-ils « goûter » avec leurs testicules ?

Sur les réseaux sociaux, et en particulier Tik Tok, certaines personnes mettent de la sauce soja sur leurs parties intimes pour vérifier si ces derniers pouvaient détecter le condiment salé.

En fait, cette idée trouve son origine dans une étude publiée en 2013 dans PNAS sur l’implication des récepteurs du goût dans la fertilité masculine chez la souris.

Bedrich Mosinger et ses collègues du Monell Chemical Senses Center de Philadelphie ne se doutaient pas que l’expérience referait surface quelques années plus tard.

Ce mouvement a été lancé et encouragé par Regan, utilisatrice de Tik Tok « pour le bien de la science ». Cependant, la source qu’elle a citée — Daily Mail — faisait défaut, puisque l’article sur la recherche originale comporte des déclarations insensées.

Les testicules n’ont pas — physiologiquement — ce groupe de cellules réceptrices du goût que l’on appelle « papilles gustatives ».

La scientifique de la nutrition de l’Université de Newcastle Emma Beckett affirme que nous percevons consciemment les saveurs grâce au transport des signaux des papilles vers le cerveau.

Celles-ci existent exclusivement dans la bouche et l’œsophage.

Toutefois, selon une revue de Molecular Human Reproduction datant de 2013, ces cellules réceptrices du goût ont été retrouvées également dans le système digestif, le système respiratoire, le cerveau, les testicules et les spermatozoïdes. 

Alxjames/TikTok

Ces papilles gustatives sont là, mais pour autre chose

Dans ce cas-là, il est important de préciser que ces papilles gustatives ne vous permettent pas de ressentir l’arôme des aliments avec vos parties génitales. 

Beckett déclare à ScienceAlert que ces cellules, bel et bien réelles, n’activent pas le cortex gustatif au niveau du cerveau. 

(TikTok alxjames & matthewlush / Wikimedia Commons

Ces dernières sont non fonctionnelles, ou du moins elles entraînent des réponses différentes que celles qui se trouvent dans la bouche.

Vous vous demandez surement maintenant à quoi servent ces récepteurs du goût si ce n’est pas pour percevoir le parfum de la nourriture. Et bien, ils pourraient repérer certaines infections : les déchets libérés par les bactéries, parfois amers ou acides sont détectables. 

Par exemple, la présence de papilles gustatives dans les poumons et le nez contribue à la régulation des réponses inflammatoires. 

Dans les testicules, elles contrôlent la production de sperme, selon une revue publiée dans l’International Journal of Molecular Sciences l’année dernière. 

Pour conclure sur le défi de Regan, bien que certains prétendent sentir la saveur de la sauce soja avec leur scrotum, cela serait comme essayer de la goûter en la tamponnant sur la joue.

C’est aussi un appel à la vigilance vis-à-vis des tabloïdes et les informations qu’ils peuvent divulguer.


Partagez l'article

>