Le prochain train à grande vitesse britannique passera par les ruines d’une église médiévale, portant des inscriptions dédiées à l’éloignement des sorcières et des esprits diaboliques. Cette bâtisse, dressée depuis plus de 700 ans dans le village de Stoke Mandeville — se trouvant justement en travers du plan conçu pour le chemin de fer en question — abrite des poutres en pierre serties de caractères circulaires inhabituels nommés « marques de sorcières ».

Publicité

Les archéologues qui ont procédé aux fouilles sur le site ont comparé ces graffitis aux rayons d’une roue trouée au milieu. Ils expliquent par ailleurs que les lignes servaient, à l’origine, à piéger les mauvais esprits pour s’en débarrasser définitivement.

L’un des experts chargés de l’enquête, Michael Court, de la société ferroviaire concernée, s’est dit très content que la science ait pu récupérer un site historique aussi important. Il s’agit en fait, de la chapelle privée « St Mary’s » construite en 1070 pour le seigneur de Stoke Mandeville, dans ce qui est devenu aujourd’hui le Buckinghamshire d’Angleterre. Après avoir accueilli les disciples, depuis les années 1340, elle fut détruite dans les années 1860, à cause d’une autre église nouvellement édifiée à proximité.

Publicité
HS2 Ltd

Cependant, le bâtiment ne semble pas avoir vraiment souffert des effets du temps, selon les scientifiques qui ont trouvé des murs encore incroyablement intacts vu les circonstances. Les dessins étaient sculptés sur deux pierres bien distinctes, la première étant à même le sol et la deuxième un peu plus haut. Les archéologues écartent néanmoins la possibilité que le motif radial empreint sur la pierre plus basse soit un cadran solaire.

Le Royaume-Uni regorge de sites médiévaux avec les mêmes marques de sorcières. Notamment celles que l’on a détectées en 2019, à Creswell Crags.

Une sorcière à son chaudron entourée de bêtes. Eau-forte de J. van de Velde II, 1626.
Wikipedia Commons

Dans cette gorge calcaire, les gravures ornaient les pierres près des portes, des fenêtres et des cheminées, certainement comme un moyen de tenir les esprits malfaisants à distance.

Publicité

Si les barbouillages possèdent un quelconque pouvoir, il n’a pas été assez puissant pour empêcher la démolition de St Mary’s. Il sera peut-être efficace pour dissuader les passagers maléfiques du nouveau TGV de faire un détour par Stoke Mandeville.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>