Ce monde est doté d’endroits très charismatiques et risqués à la fois. Comme l’humain s’est longtemps inspiré des paysages environnants, beaucoup de ses constructions ont suivi le chemin de l’improbable et du dangereux.

Publicité

Les trains sont, depuis leur installation, un moyen plus que pratique pour voyager rapidement et de manière plutôt sûre. Si des progrès sont faits dans ce sens et ce, de manière régulière, certaines situations restent douteuses. Il existe des chemins de fer tracés dans les endroits les plus inexplicables et qui sont pourtant toujours fonctionnels.

5. Maeklong, le marché du train

Un pays aussi exotique que la Thaïlande a plus de paysages à offrir que ses îles paradisiaques, ses temples sublimés par les années ou ses centre villes animés. Le chemin de fer Maeklong à Bangkok, la capitale thaïlandaise, est aussi dangereux que fascinant.

Publicité

C’est pour une bonne raison qu’il est interdit de se retrouver sur le chemin d’un train. Il est alors logique que placer un marché local à côté de voies ferrées encore fonctionnelles soit totalement insensé. Pourtant, c’est un endroit qui existe bel et bien et qui connaît ses propres adeptes.

A l’approche d’un nouveau passage, toute la coordination qui doit être faite pour éviter le pire est à boucler durant un temps très limité. Ainsi, les marchands et vendeurs ambulants ont fini par adopter un rituel quotidien qui consiste à dresser puis à démanteler leurs stands à chaque fois qu’un train est programmé.

Ces commerçants, pour la plupart, sont sur place depuis déjà très longtemps et leurs efforts sont à saluer : déconstruire un marché aussi complexe en un temps record, plusieurs fois par jour, est un travail de titan. Cependant, la distraction omniprésente causée par la foule n’arrange pas la situation et les désastres peuvent facilement survenir…

Publicité

4. Le Scenic World de Katoomba

L’Australie se devait bien d’être présente dans un classement qui aborde d’éventuels lieux dangereux. Le Scenic World en soit est un paisible parc d’attraction qui attire des visiteurs fascinés par sa nature et ses jeux uniques dont la vedette est volée par l’incroyable Scenic Railway.

Le Funiculaire de Katoomba, le chemin de fer Scenic ou The Mountain Devil font référence aux Montagnes Bleues au sein desquelles se trouve le parc à l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, pas loin de Sydney. Il s’agit par définition d’un véhicule sur rails en pente, remonté par un câble. La particularité de celui de la ville de Katoomba est justement sa pente impressionnante.

Elle détient le record mondial de la pente la plus forte avec une inclinaison de 128 %, les rails sont alors positionnés à 52 degrés dans un mode de fonctionnement original, défiant et aux fortes sensations. A l’origine, la voie ferrée a été construite à la fin du 19ème siècle pour servir un projet industriel d’exploitation minière, avant d’être transformée en attraction pour les plus courageux : le dénivelé chute sur plus de 300 mètres et passe par un sombre tunnel.

Publicité

 

3. Le métro de Chongqing

La Chine est la terre des paradoxes, des défis architecturaux et des curiosités. La ville de Chongqing située dans la province de Sichuan à l’ouest du pays accueille une ligne de monorail assez étrange, et à la limite de la folie.

La ville a été construite dans une zone aux reliefs marqués et est de toute manière surpeuplée pour se permettre un réseau ferroviaire très étendu. La solution a alors été simple, ingénieuse mais loin d’être facile à réaliser : une ligne monorail en majeure partie aérienne. Mais voilà qu’un autre problème est venu s’ajouter au lot, cette fois difficile à contourner : la présence d’un immeuble résidentiel sur la voie initialement planifiée.

Par manque d’alternatives satisfaisantes ou même faisables, les ingénieurs se sont rendus à l’évidence : poursuivre la construction des rails à travers le bâtiment, sans avoir à le démolir. Bien entendu, plusieurs appartements ont dû être écartés mais bizarrement, le passage du train est plutôt silencieux pour tous les habitants qui sont restés.

2. Le chemin de fer de Gisborne

Phillip Capper, Wikipedia Commons

Les passages à niveau sont un lieu assez risqués à la base, mais lorsqu’ils rencontrent une piste d’atterrissage, c’est de suite une scène étrange et effrayante. C’est pourtant le cas en Nouvelle-Zélande, au niveau de l’aérodrome de Gisborne dont la piste d’atterrissage est traversée par un chemin de fer. Voici donc un parfait exemple d’optimisation d’espace dans un pays qui n’en possède justement pas assez.

Publicité

Il va sans dire qu’aucune erreur n’est admise dans ce lieu où le stress est à son comble entre 6h30 du matin et 8h30 du soir : Le programme des vols est limité à ces horaires-ci, contrairement aux trains qui fonctionnent même durant la nuit. Pendant les heures de rencontre entre les deux moyens de transport, c’est tout un travail de synchronisation et de calcul qui doit se faire pour prévenir toute catastrophe.

Amusing Planet.

Les pilotes, conducteurs de train mais surtout les ingénieurs au sol sont alors contraints de surveiller que les plannings sont décalés et qu’en cas de chevauchement, l’un des deux engins s’arrête pour laisser passer l’autre.

1. La station de Dawlish

Aucune autre singularité n’aura d’intérêt en comparaison avec celle de la gare de Dawlish. Imaginer autre chose que des bateaux et petits navires au bord d’une plage calme de la côte sud du Royaume-Uni semble relever de l’impossible et pourtant, ce sont bien des trains à vapeur qui remplacent tout véhicule marin.

Publicité

La station de Dawlish est admirable, mais loin d’être enviée. En effet, à voir les nombreuses photos prises dans ce lieu magique, en parallèle avec des conducteurs de train qui n’auraient aucune envie de s’atteler à la tâche, se faire une idée devient plus simple.

Ce paysage alliant locomotive et mer déchaînée n’est pas tentant pour de nombreuses raisons. La météo locale est un véritable challenge qui présente des risques considérables. En 2014, une section des rails s’est effondrée par l’action de vagues extrêmement violentes. Comme si la situation n’était déjà pas assez défiante, les véhicules doivent également traverser un tunnel qui s’enfouit dans des falaises sinueuses.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>