fbpx

Courir est-il vraiment dangereux pour les genoux? Une récente étude a trouvé la réponse


Courir est-il vraiment dangereux pour les genoux? Une récente étude a trouvé la réponse - sante-et-medecine, maladies, hygiene - théorie, santé, recherches, Prélèvement sanguin, Muscle, maladie, Liquide synovial, Inflammation, Idée, Genou, études, Course de fond, Cartilage, Articulation (anatomie), Arthrose
Senior Airman Courtney Witt, Wikipedia Commons

Selon le mythe populaire, courir est, au fil du temps, néfaste pour les tissus des genoux et serait la cause de bien des maux tels que des douleurs articulaires ou l’arthrose.

D’ailleurs, les experts de la santé s’accordent à dire que ce type de douleurs constituent le premier motif de consultation chez les grands coureurs.

Pourtant, et bien que cela paraisse totalement contrintuitif, une étude américaine de 2016 a démontré qu’en réalité, courir n’est pas forcément une mauvaise chose pour nos genoux…

Une découverte contrintuitive, mais pourtant bien réelle

Dans le cadre d’une étude menée par le Docteur Matt Seeley et son équipe de chercheurs de l’Université Brigham Young, il a été demandé à 15 participants, tous sexes confondus et en bonne santé, de courir sur un tapis 30 minutes pendant plusieurs jours.

Avant et après chaque course, les scientifiques ont procédé à un prélèvement sanguin et à une analyse du liquide synovial du genou (liquide naturellement présent dans nos articulations qui sert à les lubrifier) de chaque participant.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il s’est avéré que suite à chaque séance de tapis, les résultats ont révélé une importante diminution de l’inflammation des genoux : il faut savoir que lorsque l’on souffre d’arthrose, le taux de COMP (ou « protéine de la matrice oligomère du cartilage ») est particulièrement élevé dans le liquide synovial.

Or, ici, le phénomène inverse a été constaté par les scientifiques, preuve que courir n’est pas nécessairement responsable de pathologies telles que l’arthrose.

« Même si cela va à l’encontre de l’intuition, l’idée que la course de fond est mauvaise pour les genoux pourrait être un mythe. Cette étude n’indique pas que les coureurs sont plus susceptibles de souffrir d’arthrose que toute autre personne, au lieu de cela, elle suggère que l’exercice peut être une forme de médicament » conclut le Docteur Seeley.

Courir est-il vraiment dangereux pour les genoux? Une récente étude a trouvé la réponse - sante-et-medecine, maladies, hygiene - théorie, santé, recherches, Prélèvement sanguin, Muscle, maladie, Liquide synovial, Inflammation, Idée, Genou, études, Course de fond, Cartilage, Articulation (anatomie), Arthrose
Misign, Pixabay

La remise en cause d’un amalgame de longue date

Même s’il s’agit d’une étude réalisée sur un échantillon réduit, et sur un court laps de temps pour affirmer avec certitude que la course à pied n’est pas une cause de l’arthrose, ces résultats restent tout de même prometteurs.

D’ailleurs, une étude plus récente, datant de 2018, confirme cette théorie en démontrant que le fait de courir n’augmente en rien les risques de souffrir d’arthrose, et ne fait pas progresser la maladie chez ceux qui en sont déjà atteints : réalisée sur un échantillon de 1203 personnes de plus de 50 ans présentant une arthrose sur au moins un des deux genoux, il n’a été noté aucune progression de la maladie sur le court, moyen ou long terme.

Ainsi, si l’arthrose des genoux chez les coureurs est une réalité, elle n’est cependant pas due au sport en lui-même, mais davantage aux mauvaises habitudes que nous adoptons lorsque nous le pratiquons.

En effet, il a été prouvé que les maux de genoux peuvent survenir lorsque les sportifs ne portent pas les chaussures adéquates.

De plus, une étude a montré que, chez les femmes, le renforcement musculaire des hanches peut réduire de manière significative les douleurs aux genoux, au bout de 8 semaines d’entraînement seulement.