Avez-vous déjà vu dans la nature un guépard, un cheval, ou un singe bleu ? Non, car cela n’existe pas. En effet, le pigment bleu est extrêmement rare dans la nature.

Publicité
Publicité

Même les animaux et les insectes de couleur bleue, comme les grenouilles et les papillons n’ont pas de pigments bleus (si ce n’est un papillon, prénommé « Obrina Olivewing »).

C’est simplement la réflexion de leur peau qui leur donne cette couleur, si particulière.

Publicité

D’où vient la couleur bleue ?

À la différence du rouge, de l’orange ou du marron, la couleur bleue ne vient pas de ce que l’on mange. Les flamands roses, par exemple trouvent leur couleur rose dans les caroténoïdes, qui se trouvent dans les crustacés (en effet, les flamands roses sont gris à leur naissance).

On distingue alors la coloration pigmentaire et la coloration structurelle, qui est due à la forme de certaines choses.

Publicité

La couleur bleue sur les ailes des papillons ne vient pas d’un pigment, mais elle est due à la forme des écailles qui composent leurs ailes. Lorsque la lumière atteint ces écailles, une partie de la lumière du soleil est réfléchie, tandis qu’une autre partie passe à travers.

La partie passant à travers les premières écailles donne ensuite une couleur bleue, qui a une longueur d’onde visible à l’œil nu. Pour faire plus simple, le processus est semblable à un miroir qui ne refléterait que la couleur bleue.

Mais alors, vous demanderez-vous, comment se fait-il que la couleur bleue des papillons ne disparaisse pas très rapidement à cause de la pluie (la majorité des papillons de couleur bleue vivent dans la forêt tropicale).

Publicité
Publicité

Et c’est bien assez simple. Les ailes du papillon sont composées d’un matériau résistant à l’eau, qui est en quelque sorte imperméable et qui ne permettra pas à l’eau de s’introduire dans l’aile.

Les plumes de paon utilisent quasiment le même modèle : c’est la forme de la plume qui donnent ces couleurs si particulières aux paons, et non pas des pigments. Mais dans le cas du paon, la structure est mieux ordonnée et c’est grâce à cela qu’il y a un motif de couleur si précis sur la plume.

Pourquoi la couleur Bleue est si rare dans la nature, et pourquoi les yeux bleus ne sont pas vraiment bleus - notre-planete - structures, pigmentations, monde, couleurs
Photo depuis Pexels

Les yeux ‘’bleus’’

En réalité, les yeux bleus ne contiennent aucun pigment de couleur bleue, et ne sont donc pas vraiment bleus à proprement parler. La raison pour laquelle les yeux de certaines personnes apparaissent comme bleus se trouve dans un effet appelé l’effet Tyndall.

Publicité
Publicité

L’iris, la partie colorée de l’œil, est constituée de deux couches de cellules : le stroma, en haut et l’épithélium, en dessous.

Dans les yeux bleus, le stroma est une couche translucide qui ne contient pas de pigments, à cause d’une mutation génétique. Lorsque la lumière atteint l’iris, elle disperse des ondes lumineuses.

Le bleu est plus dispersé que les autres couleurs car il se déplace sous la forme d’ondes plus courtes, ce qui rend celui-ci plus facile à réfléchir et le rend plus visible.

Publicité

L’explication donnée ci-dessus permet aussi d’expliquer pourquoi la couleur bleue d’un même œil peut sembler plus vive à certains moments qu’à d’autres. En effet, leur couleur dépend de la qualité de la lumière dans la pièce.

La coloration des yeux est donc une coloration structurelle, et non une coloration pigmentaire, comme on l’entend dire très souvent, à tort.

OhChouette! © 2018. Tous droits réservés, sauf mention contraire.
Publicité

Illustration: PxHere


Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend