Si le vivre ensemble — dans une communauté ou une société — implique un respect acquis, dès l’enfance, de règles et de normes bien définies, il n’en demeure pas moins que l’expression de l’exception qui confirme la règle, semble trouver tout son sens par rapport à l’adhésion des gens à certains axiomes servant de fondement au raisonnement humain.

Publicité
Publicité

Il est établi que plus nous observons des règles, principes convenus au sein d’une communauté, moins nous en subissons les revers qui peuvent s’abattre en cas d’infraction à ce type de contrat social.

En effet, si une minorité penche vers une pensée contraire à celle prévalant dans le groupe, il est clair qu’elle s’expose ainsi à l’exclusion, voire la stigmatisation.

Publicité

Pour faire simple, et, vu la complexité du fonctionnement de l’esprit humain, il se trouve qu’il y a toujours des personnes qui se distinguent par leur refus d’épouser certaines idées du groupe social auquel elles appartiennent. Cette distance peut être mue par une recherche d’affirmation personnelle relevant de traits de caractère particuliers.

Elle peut aussi faire partie de ce que l’on tend à considérer comme une absurdité, teintée d’un humour satirique difficile à cerner, ce que Nathan Poe définit comme la loi de Poe.

Publicité
Publicité

Effectivement, cette loi s’applique notamment à certains faits ou opinions débattus entre internautes et dont on ne saurait démontrer la sincérité de l’intention de leurs auteurs. Nous nous posons alors la question de savoir si ces derniers sont vraiment outranciers vis-à-vis de « vérités » qui nous semblent, dans notre majorité, évidentes ou s’ils se démarquent pour le plaisir de le faire à des fins parodiques, à la façon pince sans rire.

Pour illustrer notre analyse, prenons la théorie de la Terre plate. Si la science s’est toujours évertuée à démontrer par des arguments probants que la Terre a une forme sphérique à l’appui d’images recueillies à partir de l’espace, le fait est que les réseaux sociaux tendent depuis leur apparition à constituer un forum bouillonnant de nouveaux illuminés qui ne s’expliquent pas, après 4000 ans d’affirmations, pourquoi l’on ne voit pas l’horizon, sur Terre, sous une forme arrondie.

Ceux qui croient que la Terre est plate ont une théorie très bizarre sur les arbres - societe, notre-planete, insolite - YouTube, Stigmatisation, Sens (physiologie), science, Satire, Recherche scientifique, raisonnement, personnalité, Opinion, Norme, Mesa (géomorphologie), Mème Internet, Loi de Poe, loi, L'exception qui confirme la règle, Irlande du Nord, Idée, Humour, humanité, Homo sapiens, Groupe social, Forum (informatique), Figure de la Terre, esprit, Espace (notion), Contractualisme, Argumentation, Affirmation
Konevi/Pixabay

En outre, ce qui est intéressant à relever, c’est que ces mêmes personnes, partisanes de la conspiration de la Terre plate, s’accordent à penser que les arbres n’existent pas. Est-ce une autre façon de se démarquer du lot des communs des mortels que nous sommes, un défi sincère aux normes existantes ou juste une manière de créer le buzz sur la toile ou encore sont-elles mues par quelques sombres desseins inavoués ?

Aussi incroyable cela puisse paraître, cette théorie avance que ce que nous considérons comme étant des arbres n’est que le fruit de notre imagination et que ce qui peuple nos parcs, jardins et forêts n’est, en fait, que des buissons.

Publicité
Publicité

Cette théorie tire son origine d’une vidéo lancée sur YouTube en 2016 par un homme originaire de Crimée s’identifiant sous le pseudonyme « Людин Рси » et dont le compte est actuellement désactivé.

La vidéo originale a été visionnée des centaines de milliers de fois, puis a été supprimée, mais a inspiré la création d’autres vidéos émules, perpétuant ainsi la théorie que les arbres, au sens originel, n’existent point.

Selon la vidéo, il y a des milliers d’années, un évènement cataclysmique a détruit 99 % de la biosphère de la planète et emporté les « vraies forêts » et aurait laissé les vestiges d’arbres centenaires géants sous forme de montagnes plates appelées « Mesas », de plateaux et de buttes.

Publicité
Ceux qui croient que la Terre est plate ont une théorie très bizarre sur les arbres - societe, notre-planete, insolite - YouTube, Stigmatisation, Sens (physiologie), science, Satire, Recherche scientifique, raisonnement, personnalité, Opinion, Norme, Mesa (géomorphologie), Mème Internet, Loi de Poe, loi, L'exception qui confirme la règle, Irlande du Nord, Idée, Humour, humanité, Homo sapiens, Groupe social, Forum (informatique), Figure de la Terre, esprit, Espace (notion), Contractualisme, Argumentation, Affirmation
Vue aérienne d’Uluru
Maurus Blank/Wikipedia Commons

Tout en montrant des images de ces arbres gigantesques disparus, la vidéo fait défiler des illustrations de ce qu’il en reste, telles que la Chaussée des géants en Irlande du Nord, Uluru en Australie et la Devils Tower dans le Wyoming, aux États-Unis.

D’après le créateur de la vidéo, nos conceptions de certains objets naturels que nous apercevons sont faussées. Les roches ne seraient pas des roches, les montagnes seraient des souches d’arbres coupées d’après les explications fournies, mais vites démystifiées par d’autres sources fiables qui ont attribué la vidéo à une page satirique versant dans la fameuse loi de Poe.

Par ailleurs, il faut dire que ce type de pensées sont légion parmi les adeptes de ce qui est communément appelé « le complot de la théorie de la Terre plate ».

Publicité
Publicité

Si les différents courants qui envahissent Internet semblent bouleverser certaines évidences à en perdre nos repères, il serait pertinent de reconnaître qu’elles ont le mérite d’éveiller notre esprit critique qui s’actionne dans un processus de balisage des incertitudes dans une quête du seul aphorisme : la vérité.


Publicité