fbpx

Cette nouvelle tendance sexuelle chez les femmes inquiète beaucoup les médecins


Cette nouvelle tendance sexuelle chez les femmes inquiète beaucoup les médecins - sante-et-medecine, maladies, insolite - vessie, Urologie, urine, Urètre, Système reproducteur, Sexualité humaine, Sexologie, santé, Rétention, Réseau social, Reddit, Qualité de vie, Précaution, pipi, Peegasm, pathologie, Orgasme, Muscle, Miction, maladies, Maladie infectieuse, femme, Douleur, dangers, conséquences, Comportement sexuel humain, Challenges, bactérie, avertissement, Appareil urinaire
Pexels.

Entre les effets de mode éphémères, les défis et autres challenges qui circulent tous les jours sur les réseaux sociaux, difficile de s’y retrouver et de faire la part des choses : tantôt drôles et inoffensives, tantôt dangereuses, notre quotidien est rythmé par diverses pratiques virales qui amusent et intriguent aussi bien les plus jeunes que les adultes.

La toute dernière d’entre elles, réservée à la gent féminine pour le coup, s’appelle le peegasm. Si le nom peut faire sourire de prime abord, les conséquences qui en découlent se veulent pourtant on ne peut plus dramatiques…

Une pratique féminine étrange

Le peegasm est le fait, pour une femme, de se retenir le plus longtemps possible d’aller uriner pour pouvoir atteindre l’orgasme une fois qu’elle décide enfin d’aller aux toilettes.

En effet, la physiologie de certaines femmes fait qu’elles sont plus sensibles que d’autres aux sensations que procure une vessie pleine.

À ce propos, la Doctoresse et Consultante en Sexologie Celeste Holbrook explique : « Une vessie pleine peut pousser sur les parties les plus sensibles et les plus excitantes des organes génitaux. […]. De nombreuses femmes utilisent la stimulation d’un de ces organes pour stimuler les autres. »

C’est ainsi qu’un abonné au site web Reddit a, probablement sans même le savoir, lancé une nouvelle tendance : en expliquant aux autres internautes que sa petite amie se retenait volontairement d’aller aux toilettes pour atteindre l’orgasme au moment d’uriner, de très nombreuses femmes ont décidé de tenter l’expérience, qui est, cependant, considérée comme extrêmement néfaste pour la santé selon les médecins…

Mais surtout très dangereuse

Cette pratique a beau paraître inoffensive, voire amusante, la réalité est tout autre. Se retenir d’aller aux toilettes et avoir une vessie pleine augmente nocivement les chances de contracter diverses pathologies sur le long terme : l’urine étant pleine de bactéries, ces dernières se multiplient rapidement à l’intérieur des voies urinaires, engendrant ainsi des infections de la vessie ou urinaires.

De plus, solliciter de manière prolongée les muscles de la vessie accroît potentiellement les risques de rétention urinaire, une urgence urologique douloureuse qui se caractérise par l’impossibilité partielle ou totale d’uriner : « Se retenir trop longtemps peut endommager votre vessie en l’étirant. Si vous vous retenez de façon chronique, la vessie peut s’agrandir et le muscle peut devenir plus fin au point de ne plus pouvoir évacuer l’urine » tente d’alerter l’Urologue Dean Elterman de l’Hôpital de Toronto.

Sur le long terme, il faut savoir que la pratique du peegasm favorise également des lésions rénales irréversibles dont le traitement est lourd et particulièrement douloureux, affectant ainsi la qualité de vie de la personne qui en souffre.

Enfin, dans de très rares cas, il peut arriver que la vessie éclate : même si cela reste très exceptionnel et observable uniquement en cas de graves maladies rénales ou pelviennes, le risque, aussi moindre soit-il, existe bel et bien.