La technologie moderne est si avancée qu’elle relèverait presque de la magie.

Le progrès ne nous offre pas seulement le confort, mais il nous permet une meilleure prise en charge de notre santé au quotidien.

Nous savons déjà que l’IA est désormais utilisée dans la conception des maisons, des montres et des voitures. Mais cette fois-ci, on peut dire que les chercheurs se sont surpassés !

En effet, les scientifiques de l’Université de Stanford viennent de créer des toilettes intelligentes capables de reconnaître l’empreinte anale et de relever des signes d’infections à partir de nos urines ou de nos selles.

D’après l’étude, ce procédé consiste à capter la pression et le mouvement, puis à analyser le débit et la composition de votre urine grâce à des caméras vidéos ainsi qu’à des bandelettes de test.

Les matières fécales sont également examinées à l’aide d’algorithmes d’apprentissage automatique.

Ensuite, le profil de chaque utilisateur est envoyé à un système basé sur le Cloud où les données sont conservées.

toilettes intelligentes
Affections potentiellement détectables par les toilettes intelligentes/Université de Stanford

Selon les déclarations du Professeur Sanjiv Sam Gambhir, auteur principal de la recherche, ce concept, qui semblait un peu étrange à première vue, n’était pas vraiment pris au sérieux il y a 15 ans.

Pourtant, il peut nous renseigner sur la santé de quelqu’un avec plus d’efficacité et nous permettre de diagnostiquer les troubles gastro-intestinaux, dont la mauvaise absorption des nutriments, la pancréatite, les inflammations de l’intestin et même les cancers.

Sung-Min Park & al./Stanford University School Of Medicine

Bien entendu, ces toilettes intelligentes peuvent facilement faire partie de notre vie de tous les jours, exactement comme la technologie portable, d’autant plus que l’utilisation de la salle de bain est inévitable.

Et le fait que l’on ne puisse pas se passer d’aller aux toilettes augmente évidemment ses chances de détection précoce de symptômes pathologiques.

Les experts ignorent encore dans quel sens cette invention contribuera à l’amélioration de la santé humaine, compte tenu des tentatives antérieures plutôt infructueuses à ce sujet.

Ils espèrent, cependant, pouvoir l’intégrer aux essais cliniques pour une meilleure évaluation de son efficacité sur le plan concret.

Quels que soient les résultats de ces futures expériences, nous ne pourrons que nous réjouir des efforts fournis pour aider à préserver notre santé et bien-être.


Partagez l'article

>