Le diabète est une maladie chronique qui touche généralement les adultes de plus de 40 ans, c’est généralement le type 2 qui est le plus répandu et représente 90 % des cas avérés, même s’il touche de plus en plus de sujets jeunes.

On pensait que cette maladie était définitive et sans remède, les personnes étaient simplement mises sous un régime alimentaire et traitement médicamenteux, et dans des cas extrêmes sous insuline.

Cependant, une nouvelle recherche a peut-être trouvé le moyen de palier le diabète grâce à une technique simple et accessible pour tous.

Une avancée contre le diabète

Afin de faire une nouvelle étude sur le diabète de type 2, des chercheurs de l’Université de Newcastle au Royaume-Uni à leur tête Roy Taylor, chercheurs en diabète, ont rassemblé 298 adultes âgés entre 20 et 65 ans diagnostiqués diabétiques de type 2 au cours des 6 dernières années.

L’essai clinique de rémission du diabète a assigné au hasard les participants, soit à un programme intensif de gestion du poids, ou bien à des traitements diabétiques réguliers sous contrôle médical afin de comparer les résultats des deux techniques.

Pour le groupe concerné par le régime, il comptait 149 personnes, qui ont eu un régime alimentaire hypocalorique. Ils pouvaient consommer uniquement des boissons et des soupes diététiques, avec une consommation de calories limitée entre 825 et 853 calories par jour sur une période allant de 3 à 5 mois.

Ensuite, les aliments sont introduits graduellement pendant les 2 à 8 semaines qui suivent, appuyés par un soutien cognitivo-comportemental et une activité physique fréquente, afin de maintenir la perte de poids et ne pas faire une courbe contraire de reprise de poids.

Pixabay.

Des résultats prometteurs pour les diabétiques et les scientifiques

Les résultats de l’essai ont été incroyablement concluants, car près de 86 % des patients qui ont réussi à perdre jusqu’à 15 kg grâce au régime intensif étaient en rémission de leur diabète. Comparé avec le groupe qui a eu uniquement une prise en charge médicamenteuse, qui, lui n’a eu que 4 % de taux de rémission et n’avaient perdu quant à eux que 1 kg en moyenne.

Dans le groupe de personnes qui ont suivi le régime, 90 % de ceux qui ont pu perdre 15 kg ont eu une rémission. Pour les pertes de poids entre 10 et 15 kg, la rémission était de l’ordre de 57 %, et enfin pour ceux qui avaient perdu entre 5 et 10 kg le pourcentage était d’à peine 34 %. Ces estimations ont été faites sur une durée de 12 mois au total.

Les résultats ont montré que plus la personne était prête à faire des sacrifices et des efforts, afin de perdre du poids et améliorer son alimentation, plus les chances de rémission du diabète étaient grandes. Cette stratégie de perte de poids interventionniste est une solution qui ouvre une nouvelle perspective, loin des traitements lourds et à long terme.

Cependant, les chercheurs affirment que cette inversion du diabète de type 2 n’est pas permanente, car si la personne reprend un régime alimentaire malsain, le diabète sera de retour.


Partagez l'article

>