Il nous est tous arrivé d’avaler un chewing-gum, mais nul ne savait ce qu’il allait devenir une fois dans l’estomac. On nous a souvent répété qu’il ne fallait en aucun cas l’avaler, car il pourrait rester coincé dans l’estomac sept longues années.

Mais qu’en est-il vraiment sur le point de vue de la science ? Que devient cette gomme, et est-elle vraiment dangereuse pour la santé ?

Comprendre le processus de digestion

Avant de chercher à savoir ce qu’un chewing-gum peut subir une fois ingéré, il est important de comprendre comment marche notre système digestif et les étapes de la dégradation des aliments.

Il existe en fait trois étapes essentielles qui entrent en action lors de la digestion :

En premier lieu, c’est le processus mécanique qui est le premier à prendre en charge un aliment. En le mâchant dans la bouche, à l’aide des dents et les mouvements de la langue, on contribue à dégrader sa texture de base et le rendre plus simple à avaler.

C’est ensuite un procédé chimique qui agit sur les aliments, avec l’intervention des enzymes contenues dans la salive dans un premier temps, ensuite, ceux de l’estomac. Les aliments sont alors décomposés par les sucs digestifs, et prêts pour l’étape finale.

Les acides de l’estomac s’occupent en dernier lieu des restes d’aliments qui affluent, et les dissolvent afin de faciliter aux intestins l’absorption des vitamines et éléments, dont le corps à besoin, pour se nourrir.

Pixabay.

Qu’en est-il d’un Chewing-gum avalé ?

Cependant, la composition de la gomme à mâcher n’est absolument pas la même que celle des aliments traditionnels, car à la base elle n’est pas destinée à être avalée, encore moins à être digérée.

La consistance de la gomme est due à la présence de caoutchouc naturel ou synthétique, qui donne cette consistance au chewing-gum qu’on lui connaît, et qui permet d’être mâché un long moment sans perdre son élasticité. Ce caoutchouc butyle est aussi utilisé dans la fabrication des pneus et des ballons de basketball.

Le chewing-gum garde sa forme et sa consistance une fois avalé, tout comme c’est le cas dans la bouche. Elle traversera alors le tube digestif et arrivera dans l’estomac dans le même état tel un bouchon.

Sa résistance est telle, que les enzymes n’arrivent pas à la décomposer ou même l’altérer lors de son passage. Même les acides de l’estomac, additionnés au mouvement des muscles de brassage, n’y peuvent rien.

Bien sûr, sa texture sera quelque peu altérée, mais la base de cette gomme finit par résister au parcours terrible de la digestion. Fort heureusement, elle connaîtra la même fin que toutes les matières superflues dont le corps n’a pas besoin, c’est à dire expulsée sous forme de défections.

Cependant, ce n’est pas une raison pour avaler à chaque fois sa gomme à mâcher, car un morceau ne peut faire de mal et sera vite évacué hors du corps quelques heures après son ingestion. Mais s’il y a une accumulation de gommes dans l’estomac appelé bezoar, cela pourrait mener à des complications assez graves. Comme des occlusions intestinales, ou encore des constipations assez violentes et des maux d’estomac.


Partagez l'article

>