Ce que vous verrez dans cette illusion d’optique révèle comment fonctionne votre cerveau


Ce que vous verrez dans cette illusion d'optique révèle comment fonctionne votre cerveau - technologie, psychologie - Université Yale, Tokyo, système nerveux, science, Recherche scientifique, Réalité, psychologie, perception, optique, Objectivité, neurosciences, Illusion d'optique, expérience, esprit, cerveau, Carte géographique
Public Domain, Pexels

Comme son nom l’indique, une illusion d’optique n’est pas une situation réelle et objective, mais bien une fausse perception de la réalité.

Pour ainsi dire, il existe des situations où notre cerveau a l’impression de comprendre parfaitement ce qui se passe, sans pour autant que ce soit vraiment le cas.

Utilisées depuis au moins l’Antiquité, notamment en architecture, les illusions d’optique ont ce mystérieux pouvoir de révéler combien notre système nerveux peut être si complexe et tellement basique à la fois.

C’est d’ailleurs ce que nous rappellent aujourd’hui les scientifiques américains avec une vidéo aussi surprenante que déroutante…

Quand la science nous met en face de nos paradoxes

Mise au point par des chercheurs en neurosciences de l’Université de Yale, une illusion d’optique animée intitulée « Qui chasse qui ? » nous met en face d’un dilemme quelque peu déconcertant.

Dans cette vidéo, on peut voir le plan d’un quartier de Tokyo où se déplacent un point bleu et un point rouge : durant les toutes premières secondes, le point rouge court derrière le point bleu, puis tout à coup, nous voyons clairement que c’est le point bleu qui se met à poursuivre le point rouge, et ainsi de suite.

Si cela n’a rien d’exceptionnel de prime abord, la fin de la vidéo nous montre pourtant qu’en réalité, il n’en est rien et que ni le point bleu ni le point rouge ne pourchasse l’autre.

Ainsi, en enlevant l’arrière-plan et en le remplaçant par un fond noir, la réalité est tout autre, si bien que le point rouge est complètement fixe et seul le point bleu se déplace, de manière totalement aléatoire : « Les observateurs ont visionné des animations uniques contenant un disque central fixe (le point rouge) et un disque périphérique, qui se déplaçaient autour de celui-ci (le point bleu) » expliquent les scientifiques.

La question qui se pose alors est celle de savoir comment il est possible que notre cerveau ait pu être trompé de la sorte sans même qu’il ne s’en aperçoive…

Le cerveau a ses raisons que la raison ignore

En fait, la raison est très simple : il semblerait que nous ne regardions pas ce à quoi il faut s’intéresser.

Ce qui permet à cette illusion d’optique de tronquer la réalité n’est pas les points, mais bien la carte de Tokyo en arrière-plan : lorsque l’on visionne la vidéo de nouveau, on peut remarquer que ce qui donne l’impression que le point rouge suit le point bleu n’est rien d’autre que la direction dans laquelle bouge l’arrière-plan.

À l’inverse, lorsque le point bleu poursuit le point rouge, on voit très distinctement que c’est dû au changement de direction de l’arrière-plan.

« En effet, un changement de mouvements d’arrière-plan peut déclencher un renversement complet de la perception d’agence/de lucidité dans la poursuite d’évènements. […] Changer uniquement le mouvement de fond d’une scène est assez puissant pour inverser qualitativement la perception de qui poursuit qui, de A poursuivant B à B poursuivant A. » déclarent les scientifiques de l’Université de Yale.

De même, d’un point de vue purement psychologique, les chercheurs sont intimement persuadés que l’esprit humain est sans cesse à la recherche de formes de vie : objectivement, il ne s’agit que de points qui bougent alors que notre cerveau interprète automatiquement cela comme deux êtres vivants qui se suivent et qui se cherchent.

Et cette impression est forcément renforcée par l’arrière-plan qui est une carte géographique.